Cameroun - Nord: Le Vice-président du Sénat nomme Haman Adama vice-présidente de la commission régionale de campagne pour le RDPC

L’ex-ministre de l’éducation de base a pris en marche le train de la campagne ce jeudi à Garoua.

aman-adama-garoua-2609013-pnk-05-ns-600.jpgHaman Adama, Garoua - 26/09/2013 Photo: © Peter KUM

La vie commence à sourire à Haman Adama dès sa sortie de la prison centrale de Yaoundé. L'ancienne ministre a été nommée ce jeudi par le premier Vice-Président du sénat comme vice-presidente régionale de la commission régionale de campagne du RDPC dans le Nord: «Madame Haman Adama, en vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous nomme vice-présidente de la commission régionale de la campagne du RDPC dans le Nord», a dit le président régional de la commission, Aboubakari Abdoulaye.

aman-adama-garoua-2609013-pnk-04-ns-600.jpgHaman Adama, Garoua - 26/09/2013 Photo: © Peter KUM

Dans une réunion restreinte tenue à Garoua ce jeudi pour évaluer la campagne à mi-parcours, la présence d’Haman Adama a été fortement acclamée par les militants venus en nombre revoir leur sœur et mère qui leur a manqué pendant près de trois ans. En prenant la parole lors de cette réunion, Haman Adama a dit à la commission qu’elle était observatrice et était présente dans la salle juste pour appuyer la commission régionale comme elle l’a toujours fait dans le passé.

«Je suis très fière de vous retrouver dans cette belle province, je suis très ravie de vous voir travailler pour le bien de notre parti. En ma qualité d’observateur, je vous souhaite bonne chance, à vous et aux candidats. Même comme je suis observateur aujourd’hui, je voudrais vous dire une chose: j’ai été militante et je serai toujours militante du RDPC» a dit Haman Adama.

aman-adama-garoua-2609013-pnk-07-ns-600.jpgHaman Adama, Garoua - 26/09/2013 Photo: © Peter KUM

Le passage d’Haman Adama en prison lui a fait oublier que le Cameroun avait déjà des régions et plus de province. Elle a prononcé le mot province trois fois avant de s’excuser: «Je m’excuse. En prison, je ne suivais pas la radio». Cette phrase de «Néné» a mis un peu d’humour dans son intervention. Les prochains jours, Haman Adama devrait de nouveau galvaniser les dames du parti, afin qu’elles ne se trompent sur leur choix le 30 septembre prochain.

© Peter KUM | Cameroon-Info.Net

Commentaires (1)

1. ngo (site web) 30/09/2013

Être militant d'un partir politique c'est prêcher par l'exemple ,si un membre très représentatif ne peut même pas avoir la tenu du parti c'est qu'il y a problème,l'hypocrisie ou alors une certaine sorte de .....,la remarque faite est celle des militants du grand Nord,quelque soit leur situation géographique ils se comporte de la même façon avec le parti au pouvoir,l'histoire d'une reconquête!!!;

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau