Cameroun - Médecine: Un prix pour Marcus Fokou

Le chirurgien vasculaire en service à l'Hôpital général de Yaoundé a été récemment honoré aux Etats-Unis. 

Habituellement attentionné et aux petits soins pour ses malades, c'est au tour de Dr Marcus Fokou d'être au centre de toutes les attentions. Celles de ses collègues et des malades à l'Hôpital général de Yaoundé où il officie. Mais aussi celles de ses pairs de l'Union internationale de phlébologie (UIP). C'est que le médecin est le premier Africain, Noir, sub-saharien, francophone dans le monde à avoir décroché le «Servier Research Fellowship» de l'UIP.

Pour ses travaux sur les aspects particuliers des maladies veineuses chroniques en Afrique tropicale. La valeur brute de la prime est de 25.000 euros (environ 16 millions 375.000 FCFA), sans compter les frais de déplacement en avion et autres acquisitions nécessaires aux travaux de recherche. «Cet argent n'est pas mis à ma disposition pour m'aider à mener grand train et faire des folies, mais pour financer tous les détails de la recherche. Chaque dépense doit, à cet effet, être justifiée», précise le chirurgien. Le prix lui a été décerné au terme d'une compétition fort courue, en marge des travaux de la 17e réunion annuelle de l'UIP tenue à Boston aux Etats-Unis, du 8 au 13 septembre dernier.

Récompense la plus importante de l'Union internationale de phlébologie, elle est sponsorisée par le laboratoire français Servier et remis, tous les deux ans, à un chercheur méritant. «Moi-même je ne suis rien. Raison pour laquelle je dédie ce succès à tous mes malades et à tous ceux qui m'ont formé», confie modestement le médecin. Déjà, le prix qu'il ramène suscite l'intérêt de la communauté scientifique mondiale pour le Cameroun.

Des propositions de partenariat lui viennent de grands chercheurs américains, allemands, français et britanniques. «J'espère être à la hauteur et travaillerai dur pour prouver à l'Union qu'elle ne s'est pas trompée. Qu'en Afrique noire et au Cameroun particulièrement, il y a de la ressource dans des domaines aussi pointus», assure Dr Fokou. Ce dernier a deux ans pour boucler ses recherches: les résultats devant être présentés à la réunion intermédiaire de l'UIP. A Séoul, Corée du Sud, en 2015.

L'UIP est une fédération des sociétés savantes de plusieurs pays étudiant les maladies veineuses et vasculaires. Elle se réunit tous les quatre ans. En attendant le prochain rassemblement, l'on relève que Dr Marcus Fokou représente régulièrement et valablement le pays dans les sphères scientifiques internationales. En juin 2012, l'Académie américaine de chirurgie lui avait décerné un prix pour ses travaux. De même que la Société américaine de chirurgie vasculaire en novembre 2011.

© Yvette MBASSI-BIKELE | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau