Cameroun : Lynché pour vol de moto

moto.jpg

La journée du mercredi 13 février 2013 a été fatale pour un jeune homme soupçonné de vol de moto.

Vers 8h30, selon Joseph Tagne, un boutiquier témoin de la scène, le suspect qui ne détenait aucune pièce permettant de l'identifier s'est approché des motos garées en face du Carrefour Auberge de Bafoussam.

«Il a sorti un trousseau de clés de sa poche. Et s'est mis à les introduire, l'une après l'autre, sur la plus belle des motos. Il a réussi à démarrer la moto et a tenté de partir en trombe. Mais, l'alarme de l'engin s'est déclenchée. Le propriétaire du deux-roues est alors sorti de la quincaillerie où il se trouvait en criant au voleur! ».

Joseph Tagne ajoute que tout s'est déroulé très vite par la suite. «Les conducteurs de moto-taxis qui se trouvaient là se sont rués sur le présumé voleur, qui tentait de s'enfuir, et l'ont soumis à la vindicte populaire ».

Dans leur furie, les bourreaux laissaient entendre que le jeune homme appréhendé est l'un des bandits spécialisés dans le vol des motos qui a pris de l'ampleur à Bafoussam. La police, qui est arrivée juste pour constater le décès du présumé bandit, se démène encore pour avoir les détails sur son identité et mettre la main sur ses présumés assassins.

Sur place, on voit encore des morceaux de fer, de lattes et autres armes blanches qui ont servi à tuer le présumé voleur, dont le corps a été transféré à la morgue vers 10h, sur instruction du procureur de la République près les tribunaux de la Mifi, André Tchoussi, et du commissaire central de Bafoussam, Gérard Aldjim, descendus sur les lieux.

© Le Jour : H.F.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau