Cameroun - Lions indomptables: Questionnements autour d’un regroupement à problème

Un stage bloqué sans match amical international, une folle rumeur qui fait dire que des membres de la délégation se sont laissés aller à des extras ou ont passé une nuit supplémentaire à l’hôtel ; le psychologue de l’équipe nationale victime d’un malaise cardiaque…

Le séjour parisien de Samuel Eto’o et ses coéquipiers a été éclaboussé par de petites anecdotes plus ou moins burlesques.

lion-2.jpgPhoto: © Team Press Officer

Un stage bloqué sans match amical international, une folle rumeur qui fait dire que des membres de la délégation se sont laissés aller à des extras ou ont passé une nuit supplémentaire à l’hôtel ; le psychologue de l’équipe nationale victime d’un malaise cardiaque… Le séjour parisien de Samuel Eto’o et ses coéquipiers a été éclaboussé par de petites anecdotes plus ou moins burlesques. Quatre jours. C’est la durée du stage de la sélection nationale fanion dans le cadre sans éclat mais ultra-pratique de l’Espace Léonard de Vinci à Lisses (en région parisienne). Du 11 au 14 août 2013, les Lions indomptables ont récité leurs grammes à travers des exercices de rodage ponctués par une rencontre face au club qatarien Muaither SC.

Bonne nouvelle puisque Volker Finke a traversé le Rhin avec plusieurs enseignements de ce stage. Pendant son séjour, le technicien allemand a pu observer les nouveaux venus et fait un point sur son attaque en panne de buts. Occasion idoine pour revoir à l’œuvre Jean Marie Dongou qui a frappé fort d’entrée de jeu. Pour sa première sélection en équipe nationale, l’attaquant du FC Barcelone a ouvert la marque dans le match d’évaluation qui opposait mercredi dernier, les Lions indomptables entre eux. Une belle entrée pour ce jeune feu-follet qu’on présente déjà comme le valeureux successeur de Samuel Eto’o chez les Blaugrana comme en équipe nationale.

En guise de conclusion du stage de Lisses, les Lions se sont auto-évalués en livrant un match d’appoint contre une équipe du Qatar. La première regroupait Itanje, Nkoulou, Nounkeu, Angbwa, Bong, Enoh, Song, Matip, Eto’o, Moukandjo et Webo, la deuxième était composée de Ndy-Assembe, Mbia, Loé, Nyom, Assou-Ekotto, Makoun, Nguemo, Zoua, Dongou, Choupo-Moting et Oumarou. Si la première équipe semblait plus équilibrée sur le papier, c’est plutôt la deuxième qui s’est distinguée en marquant les quatre buts du match, une rencontre disputée en trois mi-temps de 25 minutes chacune. Un jour après ce regroupement, c’est le site mboafootball.com qui tire la sonnette d’alarme en annonçant que pour cause de factures impayées à l’hôtel Leonard de Vinci, plusieurs membres de la délégation camerounaise (pas les joueurs qui sont tous repartis) sont retenus à l’hôtel par les responsables de ce respectable établissement hôtelier.

« Les premières informations que nous avons eues font état de ce qu’à cause de la préparation du match des barrages du Chan entre le Cameroun et la Rd Congo, Monsieur Oumaraïni, le directeur administratif des équipes nationales de football, serait parti de France en ne laissant pas suffisamment d’argent à Rigobert Song, le Team Manager, pour régler les différentes factures », écrit le site. De sources dignes de foi, l’expédition parisienne aurait coûté 270 millions Fcfa à l’Etat camerounais. A quoi a donc servi ce pactole ?

Emmanuel Ambane

Joint au téléphone, Oumaraïni dément formellement cette intox en arguant que toutes les factures ont été bel et bien payées avant même que la délégation n’entre à l’hôtel. « Il se trouve qu’il était question que tout le monde soit parti le mercredi à 20h au plus tard et c’est ce dont nous avions convenu. Maintenant, s’il y a des gens qui se sont laissés aller à des extras ou qui ont passé une nuit supplémentaire à l’hôtel, c’est normal que la direction de l’hôtel le leur réclame mais ce n’est plus de ressort de la direction administrative », explique-t-il. Pour rassurer l’opinion qui voyait déjà en ce nouveau regroupement un autre moyen tout trouvé pour gaspiller l’argent du contribuable, Raphael Nkoa que le Messager a rencontré hier en fin d’après-midi, commet un communiqué de presse.

En filigrane, le Team press officer précise que la prise en charge de la délégation des Lions indomptables ne concerne en réalité que les joueurs, les entraineurs, le staff médical, les responsables de sécurité, le Team Press-Officer et le Team Manager. Suffisant pour conclure que « toutes les rumeurs ambiantes et autres interprétations sur ou autour de ce stage, ne reposent sur aucune base correcte ». Comme si cela ne suffisait pas, Emmanuel Ambane, le psychologue des Lions est victime d’un malaise cardiaque. Fort heureusement, il sera réanimé grâce à l’intervention ultra rapide du Syndicat national de l'aide médicale urgente (Samu). Aux dernières nouvelles, l’homme serait actuellement sous soins dans un établissement hospitalier de Paris où il est assisté par Dr Boubakary Sidiki, le chef du staff médical de l’équipe nationale. Plus de peur que de mal.

© Christian TCHAPMI | Le Messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 19/08/2013