CAMEROUN : LES BRAQUEURS DE WILLIAM ANDEM ARRÊTÉS

william.jpg

Les malfrats qui avaient dépouillé l’ancien international camerounais à l’entrée de son domicile de Logpom, il y a quelques mois, ont été maîtrisés dimanche soir.

Premier à tomber dans les filets de la brigade anti-criminalité de la division de la police judicaire (PJ) du Littoral, le chef de gang Henri Njoh, alias « Man Bassa » au lieu dit Kassalafam à New Bell.

Son exploitation a permis de mettre la main sur ses complices : Hamadou Daibou, Daniel Wabo, et Honoré Djom Minka, résidents également à New Bell, et dont l’âge varie entre 23 et 28 ans. D’après la PJ, ce groupe était activement recherché.

A son actif, plusieurs coups : 17 millions F en fin d’année à l’agence grand-Ouest de Village à la sortie Est de Douala ; un braquage dans deux hôtels, à Bonamoussadi et aux environs du carrefour St-Michel.

Ces jeunes gens sont aussi accusés d’avoir ouvert le feu sur des hommes en tenue il y a quelque temps à Bonamoussadi, tuant deux policiers. Trois autres bandits soupçonnés d’appartenir à ce même gang ont été arrêtés et mis sous mandat de dépôt à la prison centrale de New Bell il y a quelques jours. Depuis leur arrestation, c’est le soulagement total pour de nombreuses populations des zones qu’ils écumaient.

En garde à vue dans les cellules de la PJ, Henri Njoh et ses coéquipiers seront bientôt devant le juge.

© Cameroon Tribune : Mireille ONANA MEBENGA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau