Cameroun: Le cinéaste Richard Djif retrouvé agonisant á Mendong

djimeli-fouefie-richard250313500.png

12 jours après sa rocambolesque disparition, le jeune cinéaste a été retrouvé ce matin au quartier Mendong dans un piteux état physique.

Un ouf de soulagement pour les membres de sa famille et autres activistes de défense des droits humains. Il est 5h50 ce matin lorsque son frère aîné Apollinaire Choupo est réveillé par un coup de fil.

Au bout du fil, son jeune frère richard Djif lui-même, á peine audible lui dit qu´il a été abandonné quelque part. " je cours vite prendre ma douche pour aller á la recherche de mon jeune frère" raconte apollinaire choupo. Et de poursuivre" une fois prêt, je lance un appel en direction du numéro qui m´a réveillé. Quelqu´un décroche et m´indique le lieu où je trouverai mon jeune frère".

Au même moment, c´est un avocat et membre de la famille qui reçoit lui aussi un coup de fil de richard Djif l´informant qu´il se trouve á Mendong. "Nous décidons de nous rendre á Mendong où nous trouvons richard dans un piteux état.

Aussitôt, nous faisons appel á la gendarmerie de Mendong qui met un élément á notre disposition. D´abord, nous conduisons Richard á l´hopital de district de Biyem-Assi où une radiologie décèle une fracture grave de deux doigts. Puis, jugeant son cas préoccupant, nous décidons de le transférer á l´hôpital de la CNPS á Essos".

Depuis son internement dans ce centre hospitalier, 5 gendarmes montent la garde devant sa chambre et interdisent tout contact avec le jeune cinéaste dont on a pu constater qu´il avait perdu la notion de temps. Car, à la question de savoir depuis quand il a été enlevé, il répond "hier". Tout est bien qui finit bien, serait-on tenté de dire puisque richard Djif est au moins en vie; cependant, les raisons de son enlèvement, l´identité de ses commanditaires, le silence des pouvoirs publics restent tabous.

© camer.be : Issa-Behalal

Commentaires (2)

1. Evra Dippoko 03/04/2013

L'Etat camerounais n'a même plus honte et ne se cache plus. Vraiment pitoyable. Je ne me voyais pas entrain de le dire mais j'ai honte du gouvernement de mon pays et j'ai honte d'être camerounais...

2. junior tanga 06/04/2013

Attendez, n accusez pas l etat a tord et travers. attendez les resultats de l enquete c est tout.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau