Cameroun: L’interpellation d’Iya Mohamed fait des vagues à Garoua

Près de 600 jeunes sympathisants de l’ex-Directeur général de la Sodécoton viennent de démissionner du Rdpc dans les arrondissements de Garoua Ier et IIe.

iya-mohammed.jpg

La résidence du fils de l’ex-Chef d’Etat camerounais, Mohamadou Ahidjo Badjika, responsable de l’Undp, a accueilli une très grande foule ce lundi soir. Dans cette foule se recrutait un collectif des démissionnaires des partis politiques comme le Fsnc d’Issa Tchiroma et le Rdpc de Paul Biya. Pour le collectif des démissionnaires du parti des flammes qui était représenté par le Président de la sous-section d’Ourou Kanadi, la raison de leur départ du rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) est simple: leur soutien moral et matériel, Iya Mohamed est arrêté par le régime du Rdpc.

«Nous avons siégé dans le Rdpc pendant longtemps à cause d’Iya Mohamed, il a recruté plusieurs jeunes parmi nous à la Sodecoton, on s’épanouissait pendant les vacances grâce à lui, il n’est plus là, nous aussi nous préférons tourner le dos à ce régime qui n’est pas reconnaissant», explique Wadjiri Sadat, Président de la sous-section Ojrdpc Ourou Kanadi. Pour boucler le championnat des vacances qui se joue à Garoua, ces jeunes ont promis de s’habiller et habiller tous les quartiers de Garoua samedi prochain, avec les couleurs du parti de Bello Bouba Maïgari. Autre frustration venait des rangs des militants du Front pour le Salut National du Cameroun (Fsnc) d’Issa Tchiroma.

Parmi eux, se trouvaient des neveux et chauffeur du Ministre de la communication. Ils criaient leur ras-le-bol sur le mépris que la dame de Tchiroma leur réserve depuis l’entrée d’Issa Tchiroma dans le gouvernement. «Je quitte le Fsnc aujourd’hui à cause de la dictature et le mépris que l’épouse de mon oncle, Madame Aminatou Muller nous réserve depuis que son mari est entré dans le gouvernement, moi et mes autres camarades avons décidé de s’aligner à l’Undp car, c’est notre unique parti dans le grand Nord», explique Amadou Iya, neveu et chauffeur du Président national du Fsnc. Toutes ces frustrations dans les différentes formations politiques seront les premiers adversaires des partis pour les législatives et municipales du 30 septembre prochain. La transhumance va dans tous les sens.

© Peter Kum | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau