Cameroun : Issa Hayatou au cœur d’un nouveau scandale de corruption

Le président de la Confédération africaine de football (CAF), et vice-président de la FIFA, M. Issa Hayatou, réfute catégoriquement et formellement les accusations de corruption portées à son encontre par le journal britannique « Sunday Times » dans son édition du 1er juin 2014.

Hayatou1

Le Sunday Times accuse Hayatou d’avoir bénéficié des faveurs de l’émir du Qatar Bin Hammam dans le cadre du choix de ce pays pour accueillir la coupe du monde Qatar 2022. M. Hayatou rejette tout en bloc, y compris des frais d’hospitalisation dans ce pays. Il rejette aussi sa responsabilité dans l’attribution par le projet goal de la FIFA d’une enveloppe de 400 000 dollars US au Cameroun, son pays.

Le président de la CAF dément aussi avoir facilité une rencontre entre le président camerounais, Paul Biya et l’émir du Qatar comme affirme par le journal. M. Hayatou nie aussi avoir eu des informations selon lesquelles l’émir du Qatar aurait versé de l’argent aux associations africaines pour soutenir la candidature de son pays. Pour toutes ces accusations, le camerounais Hayatou dit attendre les preuves du journal et parle d’une nouvelle cabale contre sa personne. Il se réserve le droit de saisir la justice. En 2011 déjà, M. Hayatou qui dirige le football africain depuis plusieurs années avait été accusé de corruption toujours par la presse.

© Source : Gabonactu.com

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau