Cameroun - Insécurité : Sept malfrats interpellés à Douala

Ils faisaient partie d’un gang spécialisé dans les braquages des maisons dans les quartiers Nyalla, Yassa et Japoma. Sept malfrats sont actuellement gardés à vue à la brigade de gendarmerie de Bakoko à Douala. Ils sont soupçonnés de faire partie d’un gang spécialisé dans le braquage des maisons.

Malfrats060611500

Ils semaient la terreur dans les quartiers Nyalla, Japoma, Yassa et environs. Agés entre 13 et 27 ans, ces sept malfrats ont été interpellés mardi 22 avril et mercredi 23 avril 2014 au lieu-dit Nkolbong au quartier Nyalla. Lors d’une descente effectuée dans le domicile de ces malfrats à Nyalla, les gendarmes ont découvert de la poudre à canon, une pince monseigneur, des machettes, des arrache-clous, du chanvre indien, des stupéfiants généralement appelés « banga », des appareils musicaux, des écrans plasma, des ordinateurs, des matelas, des microphones, des plaques à gaz, un réfrigérateur, des chaussures et des vêtements.

Cinq des malfrats interpellés sont des mineurs. Il s’agit de Pierre Yvan Tchalla, 13 ans, Orcel Fomegne, 14 ans, Manga Essindi alias Axel, 17 ans , Olivier Patipa et Loic Makalor, tous deux âgés de 16 ans. Ces présumés bandits ont été cueillis dans leurs différents domiciles au quartier Nyalla, mardi 22 avril 2014. Les frères René Stéphane Mbey 22 ans et René Mang Mbey alias Général ont étéarrêtés dans leur domicile mercredi 23 avril. D’après une source à la brigade de gendarmerie, René Mang Mbey serait l’un des chefs de gang. Selon notre source, c(est lui qui organise les braquages dans les maisons.

Lors d’une descente ce mercredi au domicile d’Achille Toubouwo alias Americain, le présumé chef de gang, les gendarmes ne l’ont pas trouvé. Toutes les recherches effectuées pour le localiser ainsi que les autres malfrats ont été infructueuses. Un source à la brigade de gendarmerie de Bakoko indique que plus d’une dizaine de malfrats font partie du gang. Lors d’une opération coup de poing menée conjointement le 3 avril 2014 par la compagnie de gendarmerie de Douala 2éme et la brigade de Bakoko dans ce quartier, cinq membres de ce gang, parmi lesquels trois hommes et deux femmes avaient été interpellés. Ils se trouvent actuellement à la prison centrale de Douala. C’est au cours de leur exploitation que les gendarmes ont obtenu des informations pour arrêter les sept malfrats. Le chef de gang et les autres membres sont toujours recherchés par les gendarmes.

© Le Jour : Josiane Kouagheu

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau