Cameroun - Garoua: Haman Adama propose de l'argent contre les bulletins de vote du FSNC et de l'UNDP

Elle demande aux électeurs de lui ramener les bulletins du Fsnc et de l'Undp contre de l'argent.

haman-adama-055-pnk-ns-600.jpg

C'est une longue file qui s'est formée hier, 30 septembre 2013, devant le domicile de Madame Haman Adama, l'ex-Ministre de l’Éducation de base, sortie de prison il y a une semaine après avoir remboursés les fonds détournés. Les électeurs venus des quartiers Laindé, Foulbéré, Roumdé Adja, Haut plateau sont venus lui remettre les bulletins du Fsnc et de l'Undp dans les communes de Garoua 1er et 2ème.

Ils ont reçu en contrepartie la somme de 2500 FCFA pour les jeunes et 3000 FCFA pour les femmes. Information confirmée par un membre de l'équipe de campagne du Rdpc dans la Bénoué. D'après les organisateurs de cette opération d'achat de voix organisée par l'ex prisonnière de l'opération «Epervier», cette somme représente les frais de taxi des militants du Rdpc. «Nous n'achetons pas les voix. Il s'agit des frais de taxi que nous avons promis à nos électeurs», explique Sadjo lbrahima, membre de la commission communale de campagne du Rdpc à Garoua 2ème.

Les mêmes accusations de corruption sont portées par le Rdpc contre le Fsnc d’Issa Tchiroma Bakary, le Ministre de la Communication. «Nous sommes sereins et nous nous sommes acquittés de notre devoir de citoyen et nous tirerons les leçons de cette élections le moment venu», a déclaré Issa Tchiroma, le Président national du Fsnc. Il a battu en brèches les accusations du Rdpc. Hier, c'est après une heure de retard que les bureaux de vote se sont ouverts à Garoua. A l'école publique Islamique de Poumpoumré et à l'école des garçons de Garoua, les bulletins des candidats du Rdpc étaient invisibles.

C'est après une heure qu'ils ont été mis à la disposition des électeurs. Dans les bureaux de vote de Marouaré, Poumpoumré et Ecole des garçons, ce sont plutôt les bulletins des candidats du Rdpc du Wouri-Est qui sont arrivés à la place des candidats de la Bénoué ouest. Mohaman Bello, le délégué régional d'Elecam pour la région du Nord a expliqué ce disfonctionnement comme étant une erreur à l'emballage des bulletins. «Nous avons remédié à la situation et cela n'a eu aucun incident sur le déroulement des opérations de votes», a-t-il expliqué.

© Adolarc Lamissia | Le Jour

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau