Cameroun - Douala - Lycée de la Cité des Palmiers: Homosexuel à 16 ans

La révélation a été faite par le révérend Arthur Nguiamba. C'était à l'occasion d’une conférence de presse organisée par l'association La vie pour tous à Douala.

homosexuelle-1.jpg

Elle était présidée par la Révérende Catherine Pajol. L'association La vie pour tous est en campagne sur l'étendue du territoire de notre pays. Après Yaoundé, elle a séjourné à Douala du 13 au 14 juillet. Entre autres activités au programme, une conférence-débat donnée à cet effet. Présidée par Catherine Pujol, la présidente de cette association, elle avait pour thème Dieu au centre de notre nation. Les Révérends Arthur Nguiamba, Moundi, Jean pierre Atchoum ou encore Désiré Piim ont chacun édifiés un public constitué essentiellement de chrétiens. Ils ont respectivement soutenus sur les thèmes et sous-thèmes intitulés «Dieu au centre de notre nation, Dieu est propriétaire de tout y compris l'argent et les conséquences de l'amour et l'argent».

Un homme ne peut résoudre les problèmes du Cameroun

Il ressort de l'exposé du Révérend Arthur Nguiamba, un diagnostic des maux qui minent la société camerounaise et les solutions à y apportés: «Nous avons interpellés les hommes politiques de cette nation car la situation est grave», prévenait-il. Ont ainsi été relevés comme de véritables «gangrènes», la corruption, les détournements de fonds ou encore la dépravation des mœurs. Dans ce dernier registre, l'homme d'église a fait une révélation troublante d'un phénomène bien connu: «La société est si dépravée que j'ai récemment été interpellé sur le cas d'un élève du lycée de la cité des palmiers homosexuel à 16 ans!». Pour lui, il apparaît clairement qu'un homme ne peut apporter de solutions aux problèmes d'homo¬sexualité, de guerre, d'assassinats ou de vol: «La solution à tous ces problèmes ne proviendra pas d'un homme malgré les colloques et grandes réunions. Seul un retour à Dieu peut sauver le Cameroun», a-t-il évangélisé.

L'argent appartient à Dieu

Le révérend Moundi lui a presqu'emboité le pas. Il soutenait comme indiqué supra, sur le thème «Dieu est propriétaire de tout y compris l'argent. On retiendra de cet exposé que la vie d'un homme ne dépend pas de ses biens ou encore que l'argent a été donné pour glorifier Dieu. «Tout ce qui existe a été créé par Dieu. Il est le propriétaire de toute chose», soulignait-il. Selon le Révérend Moundi, les richesses engrangées par certains Camerounais ne le sont que par la volonté du très haut. Toujours selon lui, cet argent doit être utilisé pour son œuvre ou pour le glorifier.

Je dénonce

La révérende Catherine Pujol n'a pas manqué de se prononcer sur l'objet de ce déploiement d'envergure de l'association La vie pour tous: «Il faut que le Cameroun retrouve ses vrais valeurs. La sorcellerie, le vampirisme et les maux de toute sorte ont envahi notre pays. Je compte à travers cette caravane nationale toucher le maximum de cœurs», a-t-elle réagi. Catherine Pujol a profité de l'occasion pour présenter ses deux derniers livres. L'un, intitulé Je dénonce, est un roman accusateur contre les dérives de notre société. La caravane de Catherine Pujol est attendue à Njombe, une localité du département du Moungo.

© GEORGES SEMEY | Ouest Littoral

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau