Cameroun/Congo: Paul Biya invité à Brazzaville

Un émissaire congolais reçu par le Chef de l’Etat qui l’a révélé mercredi au palais de l’Unité. Porteur d’un message d’amitié du président congolais adressé à son homologue camerounais, un émissaire congolais, Martin Adouki, conseiller diplomatique du Président Denis Sassou Nguesso, a été reçu mercredi en mi-journée par le Président Paul Biya au palais de l’Unité.

paul-biya-cameroun.jpg

Il était accompagné de S.E. Gisèle Bouanga-Kalou, ambassadeur du Congo au Cameroun. Au terme de l’audience, Martin Adouki, après avoir magnifié l’état des relations entre nos pays, a révélé à la presse qui l’attendait au bas du perron que le Chef de l’Etat congolais serait heureux de recevoir le Président Paul Biya à Brazzaville le mois prochain. Selon lui, le Chef de l’Etat camerounais a déjà marqué son accord pour cette invitation. A en croire l’émissaire congolais, entre le Cameroun et le Congo tout va pour le mieux: «Les relations entre nos deux pays sont bonnes; elles sont même très bonnes».

Il en va d’ailleurs de même avec nos deux chefs d’Etat, a-t-il tenu à préciser. De quoi ont-ils parlé durant les 35 minutes de l’audience? «Le président m’a donné l’occasion de commenter l’agenda diplomatique de la sous-région avec lui». Pour l’heure, c’est la situation en Centrafrique qui est préoccupante pour la sous-région d’Afrique centrale. Qu’est-ce qui est fait pour changer la donne? «La sous-région est en train de monter en puissance en moyens pour faire respecter le calendrier arrêté depuis les accords de Libreville», a expliqué Martin Adouki. Qu’on se rappelle, ces accords prévoient une transition de dix-huit mois qui a démarré le 18 août dernier, avec la prestation de serment du président intérimaire Michel Djotodia.

A l’issue de cette transition, sont prévus l’organisation d’élections générales, la réorganisation des forces de défense et de sécurité et l’engagement des réformes économiques et sociales. L’émissaire congolais était déjà au Cameroun l’année dernière. Il avait été reçu le 10 juillet 2012 à l'immeuble Etoile par le Premier ministre, chef du gouvernement, Philemon Yang.

© NDZINGA AMOUGOU | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau