CAMEROUN,COMPTES BANCAIRES SUPPOSÉS DE CERTAINES PERSONNALITÉS: LES PRÉCISIONS DE L’EX-DG DE LA SIC GILLES-ROGER BELINGA

gilles-roger-belinga-col.gif

J'ai eu l’honneur de parcourir avec grand intérêt l’édition N°518 de votre journal l'OEil du Sahel paru du 12 février 2013 avec en grande Une :

«OPÉRATION ÉPERVIER: COMMENT LE POUVOIR A ENQUÊTÉ SUR LES COMPTES BANCAIRES DES PERSONNALITÉS», dans lequel est publiée en pages 6 et 7 une liste de personnalités incriminées sous l’intitulé : «TOUTES LES PERSONNALITÉS CONCERNÉES ET LEURS SUPPOSÉS COMPTES BANCAIRES. DOCUMENT EXCLUSIF ET CONTREENQUETE », assortie de numéros de comptes bancaires et soldes desdits comptes.

D’où ce droit de réponse que je vous demande de publier conformément à la loi, ayant été personnellement cité dans cette liste.

En effet, mon épouse et moi ne sommes manifestement titulaires d’aucun de ces comptes bancaires publiés dans votre journal. Mieux, nous ne sommes nullement concernés, de près ou de loin, par ces allégations imaginaires auxquelles il ne faut accorder aucun crédit.

Par conséquent, nous n’avons rien à voir avec les comptes suivants :

1) Banque Postale, France S/C Mme Moradais Michelle, N1O Domaine des Magnances, Relles 13170 les Pennes Mirabeau, Centre Financier de Marseille, Solde au 20- 01-2010 : 712.490.000 FCFA.

2) BANQUE Postale, Centre Financier de Montpellier S/C Sauvagnat Bernard, Lavilaubois 41 allée Eugène de la Croix, 77190 Domari les lis, Solde au 28-02-2010 : 839.000.000 FCFA.

3) Crédit Agricole S/C Moutier Marie Odile, 7ème Rue Traversière, 18000 Bourges Centre Loire, Solde au 20-01-2010 : 18.000.000 FCFA.

4) NATIXIS Banque Paris S/C Mme Belinga, proviseur du lycée de Mimboman Cameroun. Solde au 31-12-2009 : 820.000.000 FCFA.

5) Banque de Développement Local) S/C Effemba Ango Roger (étudiant), Solde au mois de Mai 2010 : 78.000.006 FCFA.

6) LA CAIXA, Barcelone, Solde au 30-06-2010 : 183.000.000 FCFA. Outre le caractère exotique des noms affublés à ces banques dont je n'ai jamais entendu parler, je ne me souviens pas avoir séjourné aussi bien à Marseille, à Montpellier, dans la Loire ou à Barcelone ; de même, je ne connais ni de Mme Moradais Michelle, ni de Sauvagnat Bernard, encore moins de Moutier Marie Odile ou d’Effemba Ango Roger (étudiant), qui ne font manifestement pas partie de mes connaissances, du moins au cas où ils existeraient réellement.

Par ailleurs, je ne suis non plus titulaire du Compte non précisé à la Banque de Développement Local en Algérie où je n’ai jamais été non plus. Il est tout aussi consternant, pour ne pas le relever que les des comptes bancaires localisés Europe soient libellés en Francs CFA et arrondis et non pas en Euros ! Par conséquent, les informations que «vous qualifiez de légères, faibles, non vérifiées, souvent démenties, non fondées et non recoupées», contenues dans ces pages et me concernant ne sont que mensonges, calomnies et relèvent de la pure imagination des personnes aux desseins inavoués, en l’occurrence censés apporter la preuve de la corruption de certaines pontes du régime et de leurs affidés.

En outre, il est surprenant qu'aucun de ces 7 comptes ne fasse partie des comptes saisis de M. Gilles- Roger BELINGA après les commissions rogatoires envoyées dans le monde et ne figurent aucunement sur la décision de condamnation. Force est donc de constater que l’enquête n’a pas livré toutes ses vérités, mieux encore, elle est truffée de nombreuses contre-vérités, des données complètement erronées, voire inventées. Y-a-t-il eu une contre-expertise, une expertise de la contre-expertise ?

Vous faites d’ailleurs bien de souligner que «de plus, les faiblesses découvertes dans cette liste sont apparues dans les procès engagés contre certaines personnalités: les charges se sont écroulées parce que les accusations avaient été montées en fonction des avoirs présumés figurant sur cette liste et non sur les crimes contre la fortune publique effectivement commis par les mis en cause. C'est pour cette raison qu'on est parti des montants stratosphériques lors des inculpations, à des montants raisonnables après l'instruction et à bien moins après les procès. Tout se passe comme si cette liste fait tellement foi que lorsqu'elle a épinglé une personnalité, celle-ci est condamnée, le procès ne devant être que l'habillage judiciaire».

Par conséquent, je suis disposé à signer des Ordres de Virement, sur chacun des comptes listés pour le transfert de la totalité des fonds disponibles vers le compte du Trésor camerounais ou de celui de chaque Ambassade du Cameroun dans chacun de ces pays. Dans cette période d'amalgame, il convient de rappeler ces faits vérifiables, afin que nul n'en ignore.

Aussi vous saurais-je gré de bien vouloir publier ce droit de réponse en bonne page dans la prochaine édition de votre journal, notamment dans toutes ses versions disponibles.

Yaoundé, le 23 février 2013 Gilles-Roger BELINGA

Ingénieur Général Civil Polytechnicien M.B.A., New-York University,USA,1982

Ex. Directeur Général de la SIC

© L'Oeil du Sahel : Gilles-Roger BELINGA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau