Cameroun, Chronique: "je viens de France"

Ils sont de plus en plus nombreux ceux et celles des nos frères et soeurs qui revenus de France le temps des vacances ne manquent d' attirer l' attention sur eux. Les frasques, le paraitre, le 'm'avez vous vu' semblent être les choses les mieux ...vues.Dans sa chambre,le "mbenguiste" étalera son passeport, ses billets de métro, sa photo à la tour d' Eiffel....Non sans un nombre de petit gadgets acquis en Europe dans des conditions pas toujours très catholiques. Il sera amené à les vendre pour arrondir son séjour. On ne sait jamais.

Dans le quartier il n' aura que des euros à faire sortir de sa poche pour offrir à boire à ses amis, ou pour s'acheter le BHB (Beignet haricot bouillie). En ville, c' est avec une cohorte d' amis servant selon le cas de bodyguards ou de profiteurs qu il se déplace. Il est persuade que la plus belle petite du quartier qui de son temps avait commis l'affront de rejeter sa déclaration, devrait tomber cette fois-ci sans effort dans son escarcelle. Du seul fait ... qu il vient de France.

 Les filles mbenguistes ne sont pas en reste. Malgré la canicule des tropiques, elles ne se priveront pas d' arborer en plein 14h le dernier manteau d' hivers acheté en principe lors des dernières soldes à Barbes. Dans leur valise, des lingeries qu' elles vendent àleur soeur du terroir qui, une fois chez elle, ont du mal à se convaincre quelles n'ont pas encore été utilisées.

Vous avez dit: je viens de France ? Laissez seulement.

 Chronique du 1er février 2013 sur Nkongsamba FM

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 02/02/2013