Cameroun: Après trente ans de règne, Une rébellion se prépare contre Paul Biya selon Mediapart

Le très sérieux site d’informations dont les révélations ont souvent secoué le landerneau politique français, comme l’affaire Cahuzac, des extraits des écoutes téléphoniques de Sarkozy et bien d’autres infos de première main affirme que derrière la filière locale de Boko Haram au Cameroun, se trame le renversement de Paul Biya, réélu pour un sixième mandat en octobre 2011.

Biya paul 335 hp 475x313

Le très sérieux site d’informations dont les révélations ont souvent secoué le landerneau politique français, comme l’affaire Cahuzac, des extraits des écoutes téléphoniques de Sarkozy et bien d’autres infos de première main affirme que derrière la filière locale de Boko Haram au Cameroun, se trame le renversement de Paul Biya, réélu pour un sixième mandat en octobre 2011. A travers une dépêche du 26 août 2014, le site d’informations publie des informations collectées par Fanny Pigeaud, ex-correspondante au Cameroun, de l’Afp, du Quotidien français Libération et auteure de « Au Cameroun de Paul Biya», un essai politique. Celle qui est présentée dans les milieux de la presse comme fine connaisseuse de la sociologie, de la géographie et de la culture camerounaise pour un passé éprouvé comme reporter prend très au sérieux les récentes attaques de Boko Haram dans le Grand nord.

Son sujet titré «Cameroun: Paul Biya, après plus de trente ans de règne, est confronté à une rébellion » revient sur les différents raids de la secte islamiste et ses implications sur les luttes du pouvoir à Yaoundé. L’article indique dès l’attaque que « les violences armées et attaques qui se développent dans le nord du pays sont systématiquement attribuées par le pouvoir camerounais aux islamistes de Boko Haram. Mais tout indique qu'il s'agit d'une rébellion. D'anciens ministres et ex-dignitaires du régime tenteraient d'en finir avec Paul Biya, plus de 81 ans [82 ans exactement, Ndlr] et trente-deux années de règne». Médiapart qui révélait encore en juin, l’affaire bygmalion, signale avoir puisé certaines infos auprès de hauts dignitaires camerounais interrogés sur les modus operandis des prétendus Boko Haram qui procèdent aux enlèvements dans l’Extrême-nord du pays sans jamais les revendiquer. «Un campement d’ouvriers chinois a été violemment pris d’assaut à Waza.

Les assaillants sont repartis avec 20 tonnes d’explosifs, 12 000 têtes allumeuses, enlevant par la même occasion dix ressortissants chinois, toujours détenus. Là encore, le déroulement de l’attaque a laissé dubitatifs : « Des centaines d’hommes en armes, avec des véhicules blindés », pense le Confidentiel français qui précise que : « Particularité de toutes ces opérations : Boko Haram n’en a revendiqué aucune ! Le gouvernement continue toutefois de l’accuser publiquement, sans jamais donner de détails. Mais en coulisses, le discours est tout autre. « En privé, les autorités parlent ouvertement de rébellion. Mais elles attendent que ladite rébellion annonce elle-même la couleur et son identité», explique une source de Mediapart, proche des services de sécurité

Marafa Hamidou Yaya

Puisés à d’autres sources proches des services secrets, Mediapart estime que la rébellion sous-traite à Boko Haram la garde des otages, l’entraînement des recrues et la fourniture en équipements. De plus qu’il y a des camps d’entraînement dans des villages nigérians proches de la frontière. Ce sont Palka, Jagoura et Bushra. « Le camp de Bushra compte un commando de trente-cinq Camerounais, ce sont eux qui gardent les dix Chinois enlevés à Waza», apprennent les sources du site français. Naturellement, Mediapart qui est très renseigné sur la connexion mafieuse entre la France et l’Afrique –les révélations sur le financement de la campagne de Sarkozy par Khadafi fait encore des vagues en ce moment- questionne le rôle de la France sur cette rébellion du Nord. L’ex-métropole est taxée, d’après le site, de cautionner la filière camerounaise de Boko Haram. Et pour ce, observe de près quelques leaders du septentrion camerounais.

En cela Mediapart conclut sur le sujet que : «quant aux initiateurs et financiers de ce mouvement, ils seraient à chercher du côté des« politiciens originaires du nord» et membres du parti au pouvoir. Leur objectif serait de déstabiliser Biya, voire de le renverser. Sur le terrain, les «assaillants» ont d’ailleurs récemment déclaré à un officier camerounais qu’ils avaient les moyens de «marcher» sur Yaoundé. Plusieurs noms, dont ceux des ministres et d’ex-ministres, circulent. L’un d’entre eux, Marafa Hamidou Yaya, a été cité dès 2013 dans une discussion entre un haut responsable de la présidence camerounaise et un ambassadeur américain : selon un câble diplomatique américain daté du 15 janvier 2013».

© Rodrigue N. TONGUE | Le Messager

Commentaires (6)

1. le roi 29/08/2014

nous sommes prêt por liberer le cameroun d'un groupe des voleurs conduit par monsieur biya même perdre notre vie les pushistes avaient raison en 1984 nous sommes à l'etranger par l'injustice de cette homme et son groupe nous attendons un récultement pour liberer les camerounais

2. Soh 30/08/2014

Mr le roi libere toi toi même et laisse les camerounai juir de leur pays dans la paix.vos idée barbares ne sont pas les bienvenu .

3. Bohol 30/08/2014

Dites aux imbéciles qui traitent ce "très sérieux site d'informations" qu'ils ne savent pas ce qu'ils disent. Je dis à ces imbéciles qui se cachent dérrière des pseudonymes comme le "roi" que Marie Le Pen va tous vous rapatrier et alors, je verrais où sera votre prochaine terre d'accueil. Pour ce qui est de votre soit disante rebellion, nous sommes prêt. Vous avez trop brandi le spectre des vélléités rebellionnes pour vous emparer par le chaos, ce que vous ne pouvez avoir par les urnes. Nous vous attendons: N'appellez seulement pas la communauté internationale au secours, car je vous promets la réponses des vrais camerounais sera farouche

4. latifa 30/08/2014

C trop facile de parler de liberté percher sur la tour efeil!!! Viens mr roi au cameroun te battre pr nous et avec nous si cela te tient à coeur! Dans tt les cas on voi les pays comme la lybie plongé ds le K.O à cause des gens com toi! Laissons le Seigneur décidé du sort du cameroun et en son temps il ns donnera 1nouveau prési

5. lekomandov 31/08/2014

Vos maman.
venez faire la guerre la alors ici pour c'est facile étant a l’extérieur. d'autres ne mourons jamais pour vous car vous voulez les grands poste au Cameroun étant a l'etrangé

6. packintosch 04/09/2014

Mon ami Merlin TN nous sommes prêt tu es prêt avec qui et toi mm vien te battre et comprendre ce que c que la guerre laissons dieux décider du Cameroun .dieu bénisse le Cameroun amen

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau