Cameroun - Agriculture: Qu'est devenue l'Usine des Tracteurs d'Ebolowa?

Une délégation ministérielle est descendue sur le terrain en début de week-end pour toucher du doigt la réalité.

Biya tracteur mut 001 thn 475

Le Ministre de l'Economie, de la planification et de l'aménagement du territoire, Emmanuel Nganou Djournessi, est venu sur le chantier de construction de l'usine d'assemblage des tracteurs et accessoires agricoles le 21 novembre dernier s'enquérir de l'état d'avancement des travaux. Il était en compagnie de son Ministre délégué et de Jules Marcelin Ndjaga, Gouverneur de la région du Sud qui vit au quotidien les réalités de ce projet. On se rappelle que l’une des pro¬messes fortes du Président de la République le 17 janvier 2011 à Ebolowa, lors de l'ouverture du Comice agropastoral tenu dans ladite ville était, l'achèvement de la construction de l'usine de montage des tracteurs d'Ebolowa. Depuis lors, les travaux avancent lentement.

Conséquence, le délai de livraison initialement prévu pour ce mois de novembre a été repoussé pour plus tard. Les hangars destinés pour le stockage des tracteurs déjà assemblés ne sont pas encore achevés. Bref, l'état des lieux actuel prouve qu'il y a encore du travail à faire, ce qui nécessitera encore du temps pour tout boucler. Le rocher qui faisait obstacle à l'avancée des travaux sur le site a été finalement vaincu mais, semble t-il, l'obstacle financier reste presqu'entier. Si ce n'était le cas, déclare Avebe Mbita Paul riverain de l'usine, on parle¬rait d'une incapacité des Pme camerounaises à réaliser les travaux d'une certaine envergure. On note aussi le manque d'engagement des ouvriers de l'entreprise qui conduit. Plus le chantier dure, plus ils ont du travail avec des salaires à chaque fin du mois.

Ainsi observe en effet Nganou Djoumessi qui souhaite que ce tir soit rectifié, pour qu'à la prochaine date arrêtée, le chantier soit livré. Implantée sur une superficie de dix hectares, l'usine des tracteurs d'Ebolowa sera spécialisée dans le montage des engins agricoles comme des tracteurs, des moissonneuses, des batteuses, des égraineuses et des motos-pompes en vue de la modernisation de l'agriculture camerounaise. A l'actif de cette usine, 704 tracteurs et près de 4.000 équipements agricoles divers déjà montés sur place et qui attendent trouver un abri dans un magasin de stockage. Au moment où une délégation indienne est annoncée pour la semaine prochaine en vue de finaliser les tests de fonctionnalité de la chaîne de montage, elle risquerait être confrontée au manque d'électricité sur le site.

Et la conséquence directe sera la rallonge des délais de livraison. Il faut noter que ce complexe industriel est le fruit de la coopération entre l'Etat du Cameroun et l'Inde signé en avril 2009 pour un accord de prêt. Avec pour conte¬nu, la mise en place de 10.000 hectares de cultures mécanisées riz et mais sur une période de 20 ans dont 5 ans de grâce. Le montant de cet accord s'élève à 18.825 milliards de FCFA avec un volet mécanisation de l'agriculture d'où l'implantation de cette chaîne d'assemblage de tracteurs au Cameroun à Ebolowa. 

© Jacques Pierre SEH | Le Messager

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau