UN GUINÉEN RÉSOUT UN PROBLÈME DE MATHS VIEUX DE PLUS DE DEUX SIÈCLES

ibrahima-sambegou-diallo-theoricien-des-nombres.jpg

Photo d'illustration : Ibrahima Sambégou Diallo, théoricien des nombres (Photo credit: Creative Commons)

Ibrahima Sambégou Diallo est peut-être en train de devenir le premier mathématicien africain à avoir élaboré un théorème.Le jeune chercheur guinéen, 35 ans, journaliste reconverti dans la recherche mathématique a réussi à trouver la solution à la conjecture de Goldbach.

Ce problème mathématique a été posé il y a plus de 270 ans par le mathématicien russe Christian Goldbach, tuteur du tsar Pierre II, et fonctionnaire au ministère russe des Affaires étrangères.

En 1742, il expédia une lettre à son contemporain Leonhard Euler, dans laquelle il fît remarquer que « tout nombre pair plus grand que 2 peut être écrit comme la somme de deux nombres premiers ». Pour illustration, on voit que 6=3+3 ; 8=3+5 ; 10=3+7 ou 5+5 ; 30=11+19=13+17 ; 100=17+83… Est-ce donc vrai pour tout nombre pair ? Telle est la colle… a expliqué Ibrahima Sambégou Diallo dans la presse locale de son pays.

Il a fallu 14 ans de travaux au jeune mathématicien guinéen avant d’arriver à la solution. Ce qui le projette dans la cour des grands. Il était en ballotage avec des chercheurs américains mieux connus et plus soutenus. Ibrahima Sambégou Diallo tape à toutes les portes pour faire valider son travail. Confronté à un manque de soutien dans son pays, il a décidé de se rendre à Dakar au Sénégal pour faire valider les résultats de ses recherches à l’institut de mathématiques. Il espère trouver un appui afin qu’il soit le premier africain avoir élaboré un théorème.

 SOURCE : Diasporas-Noires 

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau