SWAZILAND : LE ROI CHOISIT SA 14E (OU 15E) ÉPOUSE LORS D'UN CONCOURS DE BEAUTÉ

roi.jpg

Enroulées dans leurs pagnes, seins nus et revêtues de colliers de perles, des milliers de jeunes femmes célibataires ont défilé ce week-end devant le roi du Swaziland, Mswati III, lors de l' Umhlanga, une danse traditionnelle qui a lieu chaque année début septembre.

 L'occasion pour le dernier monarque absolu d'Afrique, au pouvoir depuis 1986, de repérer les plus belles femmes du pays et de choisir parmi elles une nouvelle épouse. Âgé de 45 ans, le roi polygame du Swaziland, l'un des plus pauvres pays d'Afrique, a déjà 13 ou 14 femmes (cela varie selon les sources). Et bientôt le harem accueillera une petite nouvelle puisque Mswati III a jeté son dévolu sur une jeune femme de 18 ans, rapporte le site sud-africain Independent Online.

Le petit-fils de Nelson Mandela était présent

 "Je tiens a confirmé que nous avons une nouvelle "liphovela" (fiancée royale), a annoncé Hlangabeza Mdluli, l'un des responsables des festivités, auquelles ont assisté plusieurs invités de marque. Notamment le petit-fils de Nelson Mandela, Mandla (qui serait le paria de la famille), ainsi qu'une équipe de la Communauté de développement de l'Afrique australe ( SADC), chargée de surveiller les élections qui se tiendront dans le pays vendredi prochain. Un scrutin, sans grande importance puisque le parlement n'a aucun pouvoir dans cette monarchie absolue. "Le roi a voulu organiser cette danse et la présentation publique de sa nouvelle fiancée pour divertir les observateurs électoraux de la SADC", explique Solomon Masango, un des conseillers du souverain. "Il a réussi. Tout le monde qui vient au Swaziland pour voir le harem du roi. Ils ont été ravis d'obtenir leurs photos prises avec le roi ", poursuit-il. Son père aurait eu 120 femmes

 La nouvelle fiancée royale Sindiswa Dlamini, qui vient de terminer sa scolarité, a déjà été finaliste cette année d'un concours de beauté local, Miss Cultural Heritage beauty. Elle sera cloîtrée dans l'un des nombreux palais du roi, dans l'attente de son mariage qui devrait avoir lieu l'année prochaine. Son futur mari, Msawti III est "plus connu pour ses excès que pour ses qualités hypothétiques d'homme d'Etat". Habitué des rubriques mondaines et de faits divers, cet amateur de voitures de luxe, est extrêmement dépensier, alors que deux tiers de ses sujets vivent sous le seuil de pauvreté. Avec ses 14 ou 15 épouses, le roi Msawti III est cependant loin du record de son père, Sobhuza II qui aurait eu 120 femmes et près 600 enfants.

SOURCE : Grazzia

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau