Zimbabwe: Un ministre appel à la grève du sexe pour encourager les hommes à aller voter

La ministre zimbabwéenne de l’intégration régionale et de la coopération internationale a préconisé aux femmes de son pays de faire la grève du sexe pour inciter les leurs hommes, habituellement craintifs à l’approche des échéances électorales, à aller voter, a t-on appris ce vendredi

priscilla-misihairabwi-mushonga300x300.jpg

Priscilla Misihairabwi-Mushonga, ministre zimbabwéenne de l’intégration régionale et de la coopération internationale a demandé aux femmes de son pays de jouer leur partition à l’approche des élections. La ministre demande aux femmes de priver leurs maris de rapports sexuels jusqu’à leur inscription sur les listes électorales. " Nous les femmes, nous ne pouvons pas mener seules ce combat.

Nous avons besoin des hommes à nos côtés. Et si leur demander gentiment ne suffit pas, nous allons les priver d’une chose qui, nous le savons, va très vite leur manquer " a affirmé Priscilla Misihairabwi-Mushonga avant d’ajouter : " Nous ne vous demandons pas d’aller à la guerre, nous vous demandons juste d’aller voter". Car la tendance, générale à l’approche des élections au Zimbabwe, est à une forte abstention de la part des hommes, qui, bien souvent, envoient leur femme voter pour eux. Par ailleurs les deux principaux rivaux de la scène politique au Zimbabwe, le président Robert Mugabe et son rival Morgan Tsvangirai ont officiellement lancé cette semaine leur campagne pour la prochaine élection présidentielle, initialement prévue le 31 juillet.

© koaci.com : Nanita

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/07/2013