Violée par un homme déguisé en « femme enceinte »

« C'est la gentillesse de ma mère qui m'a tuée » ! Arlette T., étudiante de 22 ans, ne s'est pas encore remise de son traumatisme.

Grossesse civ

 Elle a été violée par un homme déguisé en femme enceinte et placé en bordure de route, dans la nuit de samedi dernier sur l'axe Yaoundé-Nsimalen. Le violeur, d'après la victime, était vêtu d'une longue robe qui laissait apparaitre un imposant ventre, tel une femme à terme. Son visage et son menton rugueux dissimulés dans un foulard. L'air affaibli et en détresse, comme une femme en travail à la recherche d'un secours, le violeur a stoppé le véhicule dans lequel se trouvaient Arlette T. et ses parents.

Face à l'insistance de sa mère se disant « touchée et peinée de voir une femme qui va donner vie en bordure de route », le père décide de s'arrêter pour porter secours à la « femme enceinte ». Celle-ci dévoile son vrai visage en tirant un long couteau de sa robe bourrée d'habits faisant le gros ventre.

Entre-temps, deux de ses complices ont surgi. Ils ont maintenu en respect et dépouillé les parents d'une somme de 150.000F, des bijoux et des téléphones portables, pendant que la « femme enceinte » abusait de la jeune fille. Les bandits ont fondu dans la nature après leur forfait. La famille a déposé une plainte contre inconnus à la gendarmerie et une enquête a été ouverte.

@CameroonTribune

Commentaires (1)

1. bass 08/03/2014

Triste histoire!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau

Date de dernière mise à jour : 08/03/2014