Un malfrat camerounais décapité au Tchad

Valamdou Guinedé, camerounais d’origine, a été décapité à la machette le 30 janvier 2014 à Gami, village situé dans la préfecture de Gounou-Gaya au Tchad.

Machette jason vendredi 13

Depuis bientôt cinq ans, celui-ci officiait comme receleur pour le compte d’un gang tchadien spécialisé dans le vol du bétail. Les bêtes volées au Tchad lui étaient remises à Bougoudoum, à 60 km environ au sud-est de Yagoua pour être vendues sur le marché camerounais, notamment à Gobo, Yagoua, Moulvoudaye ou Bogo. Sauf que depuis quelques temps, la bonne entente entre les malfrats tchadiens et leur complice camerounais s’est détériorée.

Les Tchadiens reprochaient à leur partenaire de dissimuler le produit de la vente de neufs boeufs qui lui avaient été remis il y a quelques semaines. Ils lui ont donc tendu un piège en l’invitant à venir récupérer trois nouveaux boeufs à Gami. Valamdou Guinedé s’y est immédiatement rendu au lieu du rendez-vous et est tombé ainsi dans l’embuscade qui lui a été tendue. Sans autre forme de procès, le receleur a été ligoté et tué à coups de machette. Mise au parfum de l’affaire, la famille du défunt s’est rendue au Tchad. Sur place, elle a été sommée de verser d’abord la somme de 100.000 Fcfa pour rentrer en possession de la dépouille

© L’Oeil du Sahel : HAMADOU BAYAM

Commentaires (1)

1. Djappi Willy Léonard (site web) 10/02/2014

Vraiment, la jungle a ses règles qu'un membre ne devrait pas violer. La feymania dont les Camerounais sont passée maîtres dans l'art vient une fois encore de faire une victime (côté feyman). Même si l'acte commis par les voleurs Tchadiens est des plus condamnables, il convient de noter que les gens doivent apprendre à être honnêtes (du moins avec leurs partenaires "d'affaires"). A bon entendeur !!!

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau