Meiganga - Ibala Pauline Danielle: «J’ai été violée par le Sous-Préfet et trois autres membres de sa famille» - Voici le recit!

Après quelques semaines de quiétude, la victime a décidé de briser le silence.

viol-inceste.jpg

Meiganga - Ibala Pauline Danielle: «Je n’ai pas été violée par le sous-préfet seul, il y avait trois autres membres de sa famille qui sont passés sur moi»

Mademoiselle Ibala Pauline Danielle sort peu à peu du cauchemar qu’elle a connu dans la nuit du 9 au 10 avril dans la ville de Meiganga, région de l’Adamaoua. Depuis cette fameuse nuit, la jeune dame a souffert des crises psychologiques, traumatismes et l’acte sexuel est devenu pour elle un cauchemar.

Arrivée à Meiganga pour rendre visite a sa grande sœur, Ibala rentrera à Douala sur un nouveau visage. «Je ne me reconnais plus. J’ai même peur de sortir de chez moi car chaque fois que je passe en route, on pointe le doigt sur moi disant que c’est elle qui a été violée par le sous-préfet» dit-elle. Ibala voit la ville de Meiganga depuis le forfait du sous-préfet comme «une ville hantée et maudite».

En revenant sur les faits qui auraient abouti à son viol par l’ex-chef de terre de Meiganga, Célestin Messi qui séjourne depuis quelques jours à la prison centrale de Ngaoundéré, Ibala avoue que ce dernier lui a fait des avances non fructueuses avant de la violer:

«Un ami qui est à Douala était arrivé à Meiganga pour certains travaux, il m’a invité prendre un pot. Se sentant fatigué, il est rentré se coucher et m’a offert un pot avant de partir. Mes amis du quartier sont venus et nous avons continué notre soirée tranquillement». La victime continue en disant qu’au snack appelé Ma Chantou où elle prenait le pot avec ses amis, «La tenancière est venue me dire que le chef de terre voulait me voir. Je lui ai répondu que j’étais avec des amis donc je ne pouvais pas me déplacer». Danielle dit qu’après son refus de répondre à l’invitation de Célestin Messi par la tenancière, ce dernier a envoyé son chauffeur vers elle, un gars bien connu dans le quartier où vit Ibala. «Par confiance et par respect au chauffeur bien connu dans mon quartier, je suis allée saluer le sous-préfet avant de rejoindre la table de mes amis». Une fois le pot terminé, Ibala dit etre sortie chercher une moto pour la déposer à la maison. Célestin Messi et son chauffeur sont venus proposer à la jeune dame de la déposer disant qu’il n’était pas prudent d’emprunter la moto a des heures tardives.

La voiture du sous-préfet n’a pas pris la direction du quartier d’Ibala, et elle a commencé à s’inquiéter. «Comme le sous-préfet est très fatigué, je le dépose d’abord avant de te laisser à la maison», aurait répondu le chauffeur à Danielle. «Quand nous sommes arrivés à la résidence du sous-préfet, le chauffeur a disparu et après un tiraillement entre le sous-préfet et moi, trois de ses frères sont sortis de leur chambres et m’ont porté par force quand ils ont su que je venais de téléphoner à ma grande sœur».

Danielle a été amenée dans une chambre. «Dans cette chambre, je n’ai pas été violée par le sous-préfet seul, il y avait trois autres membres de sa famille qui sont passés sur moi, et tous parlaient le bulu. Quand chacun d’eux finissait de me violer, il regardait sur la pendule et faisait des gestes occultes avant que l’autre ne vienne à son tour». Célestin Messi a été relevé de ses fonctions, arrêté et envoyé à la prison centrale de Ngaoundéré en attendant que la lumière soit faite sur l’affaire.

Quant à Ibala, elle va quitter la ville de Meiganga pour rejoindre sa famille à Douala.

© PETER KUM | Cameroon-Info.Net

Commentaires (1)

1. andy 03/05/2013

toujours ces bulus

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau