Insécurité : braquage spectaculaire d’une micro-finance à Douala

Deux malfrats lourdement armés ont pris d’assaut la Rural Investment Credits, ce 22 avril 2013, neutralisant au passage vigile et employés.

braqueur-voleur-cambrioleur.jpg

Rue Foch à Akwa, 9 heures 30 minutes, ce lundi 22 avril 2013. La Rural Investment Credits, une micro-finance située au quartier Akwa, au lieu-dit Mobil Bonakouamouang, est prise d'assaut par deux jeunes vêtus de jeans. Armés de pistolets automatiques, ils neutralisent le vigile et les employés. « Ils sont arrivés tôt le matin, et on dirait qu’ils voulaient effectuer des transferts Western Union. J’étais dans mon bureau, ce n’est que quand un employé a poussé un cri que je suis sorti, et j’ai vu que tout le monde était par terre ». Raconte le chef d’agence.

Selon une réceptioniste de cette banque, les bandits prennent ensuite une direction inconnue, sans être inquiétés. Ceci, sous le regard impuissant de la population. « Les malfrats leur ont intimé l’ordre de se coucher à même le sol. C’est alors qu’ils ont commencé à fouiller toute la paperasse servant de documents administratifs. N’ayant rien trouvé, après cinq minutes de fouille, les deux bourreaux ont regagné l’extérieur.

Nous avons accouru et un des bandits a levé son arme, a voulu tirer en l’air, et on s’est replié. Ce n’est que 30 minutes après leur départ que les forces de l’ordre sont arrivées » explique un moto taximan témoin de la scène. Les forces de l’ordre descendues sur le terrain ont ouvert une enquête. Si aucune somme d’argent n'a été emportée, certains employés vivent toujours dans la peur. Car, disent-ils, leur établissement de micro-finance n’est gardé que par un seul vigile qui n'a pour seule arme de défense qu’une bombe lacrymogène. Un cordon de sécurité a été mis en place et toutes les transactions financières ont été suspendues pour le moment.

© Armand Djaleu | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau