Infanticide à Yaoundé: Une jeune fille poignarde son bébé à mort

Actuellement, celle que nous appelons Sandrine dans notre récit, est entre les mains des éléments du Commissariat de Police d’Etoudi.

Poignard sang 4

Des indiscrétions nous apprennent que la jeune fille a accouché dans le secret. Jusqu’à présent, nul ne sait dans quelles conditions son accouchement s’est déroulé. On retient qu’elle a pris le soin d’enterrer le placenta en catimini. Après avoir accompli cet exercice, Sandrine au moyen d’un couteau a froidement liquidé le fruit de ses entrailles et l’a balancé dans un sac. C’est au moment où, la scélérate cherchait un endroit pour ensevelir son bébé, qu’elle a été interceptée par des personnes attirées par son fameux colis. Sachant que son sac contenait le corps de son enfant, Sandrine n’a pas voulu s’exécuter immédiatement.

A l’ombre des pressions, elle a fini par présenter son colis. La foule qui s’est massée autour de la criminelle, l’a prise pour une trafiquante de chair humaine. Conduite au Commissariat de Police, c’est là-bas que la jeune Camerounaise a avoué que, l’enfant mort qu’elle traînait comme un bagage était bel et bien le sien. C’est dans un océan de larmes que Sandrine s’est expliquée devant les sbires. Elle a retracé le film de la ténébreuse opération. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur cette affaire. En attendant les résultats de l’enquête, les commentaires vont bon train dans la capitale.

@Ecrit Par Cameroon Info

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau