France – il tue sa femme après avoir découvert son infidélité en envoyant COCU au 8 12 12

MARSEILLE – C’est un texto qui s’est transformé en drame. Hier, aux alentours de 21H15 dans le quartier Sainte-Marthe de Marseille, un individu d’une trentaine d’années a sauvagement assassiné sa compagne à l’arme blanche avant d’être arrêté par la police.

poignard-2-281p.jpg

Le crime serait d’origine passionnelle puisque l’homme, ingénieur de profession, a tué sa femme après avoir appris l’infidélité de celle-ci. En effet, c’est en envoyant COCU à un célèbre service SMS censé révéler si oui ou non votre partenaire vous trompe, que l’homme a eu vent de l’adultère de celle qu’il dit « aimer plus que tout ». Récit.

Une réponse quasi immédiate

Laetitia Maldony, c’est son nom, est décédée après une vingtaine de coups de couteau infligés avec rage par son conjoint, Luc Pernas. La soirée était pourtant bien partie. Les deux amoureux se retrouvent vers 19H dans leur appartement après une journée de travail.

Ils prennent des nouvelles l’un de l’autre puis dînent ensemble. Jusque-là, rien de grave. Ils s’installent alors sur leur canapé et zappent sur des chaînes de la TNT. Puis ils tombent sur une pub pour un service SMS. C’est là que les choses dérapent. La pub en question est un spot de quelques secondes à peine, qui se présente ainsi « Tu veux savoir si ta meuf te trompe ? Envoie COCU au 81212 ! ».

Luc décide alors d’envoyer le fameux message « pour déconner » avouera-t-il aux policiers qui l’arrêteront quelques heures plus tard. Le texto part. Quasi instantanément, le verdict tombe sur l’écran du smartphone du jeune homme : « Elle te trompe…» s’affiche en grand sous ses yeux. Le marseillais de 29 ans rentre alors dans une folie meurtrière. Il demande à Laetitia avec qui il vit en couple depuis 2006 si l’information est vraie, si elle le trompe et si oui depuis quand. La jeune femme, infirmière à l’hôpital Nord, croit d’abord à une blague, un jeu. Elle joue la comédie et raconte qu’effectivement elle a bien une relation extraconjugale avec le père de Luc depuis 3 ans déjà.

Son compagnon s’en prend alors violemment à elle et lui hurle de lui expliquer les raisons de son (faux) adultère. Voyant que la situation dégénère à vitesse grand V et que son partenaire y croit vraiment, la jeune femme fait alors machine arrière et tente d’expliquer sa blague. Trop tard, explique le procureur de Marseille qui tente de retracer le déroulement du meurtre : « M. Pernas a saisi un couteau de cuisine de marque japonaise et a foncé sur celle qui visiblement venait de lui briser le cœur. Laetitia Maldony s’est défendue. Mais son assaillant a réussi à lui asséner plusieurs coups. »

Laetitia est blessée mortellement. Elle se videra de son sang jusqu’à la mort, en quelques minutes. Les voisins du couple ont entendu la dispute. Ce sont eux qui ont contacté la police arrivée sur place malheureusement bien trop tard. Laetitia était déjà morte depuis 5 heures. Ils interpellent alors Luc Pernas, les mains couvertes de sang. Celui-ci se rend sans résister et expliquera son geste aux policiers dès son arrivée au commissariat.

Un procès mal parti

Accusé d’homicide volontaire, Luc Pernas pourrait faire l’objet d’un procès éclair dont le verdict pourrait survenir avant la fin de semaine. Une procédure judiciaire quasi impossible à remporter pour l’accusé selon ses paroles. Ce dernier affirme en effet avoir envoyé PROCÈS au 81212 pour savoir s’il serait acquitté ou non. Dans la foulée, le jeune homme aurait reçu un SMS qui annoncerait « Coupable…»

Source : Legorafi.fr

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau