Escroquerie : dépouillée de 32 millions de f cfa

Dans sa quête de la guérison, Mirabelle Quanda s’est fait tromper par des personnes qui se faisaient passer pour des pasteurs à Douala. Faï Banyu et Ameth sont gardés à vue à la Division régionale de la police judiciaire du Littoral (Drpj) au quartier Bonanjo à Douala depuis le 1er novembre 2013.

image-1.jpg

Les deux hommes sont accusés d’avoir escroqué la somme de 32 millions de F Cfa à Mirabelle Quanda, une habitante du quartier Makepe Missoke. Le sieur Aboubacar, le présumé chef de ce gang, est activement recherché. D’après une source policière, il est en possession de la somme de 24 millions de F Cfa. Cette source explique qu’Aboubacar est activement recherché par des policiers. Elle révèle par ailleurs qu’il se trouverait du côté de Bamenda « actuellement ».

D’après notre source, les faits remontent au mois d’octobre 2013. Durant ce mois-là, Faï Banyu, Ameth et Aboubacar approchent Mirabelle Quanda, une employée de banque. Ils se font passer pour des pasteurs au pouvoir « divin ». Ils lui font savoir que sa vie est en danger. Faï Banyu, Ameth et Aboubacar lui expliquent alors que son mari, un homme d’affaires qui se trouve actuellement dans la ville de Dubaï aux Emirats arabes unis, veut la tuer « mystiquement ».

Prise de peur, Mirabelle leur demande alors ce qu’elle peut faire pour empêcher cette mort. Les « pasteurs » lui font comprendre qu’elle doit leur donner la somme de 36 millions de F Cfa pour sa guérison. Après des jours de transaction, Mirabelle Quanda leur remet la somme de 32 millions de F Cfa. Elle promet de leur remettre les six millions restants plus tard. « Je ne sais pas ce qui lui a mis la puce à l’oreille.

Elle n’a sûrement pas eu la guérison espérée. Elle a porté plainte pour escroquerie au Groupement mobile d’intervention (Gmi) N°2 », confie une source. Les enquêteurs conseillent à Mirabelle Quanda de tendre une embuscade aux « pasteurs ». « Le jour où ils sont venus chercher le reste de leur argent, les policiers étaient là », explique la source. Faï Banyu et Ameth sont arrêtés le 31 octobre 2013. Aboubacar, lui, parvient à s’enfuir. Après des interrogations, Ameth finit par remettre la somme de 8 millions de F Cfa.

© Le Jour : Josiane Kouagheu

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau