Douala - Makèpè: Une ménagère dévalise sa patronne

Voilà qui ne devrait pas contribuer à améliorer les relations entre les ménagères et leurs patrons.

Voilà qui ne devrait pas contribuer à améliorer les relations entre les ménagères et leurs patrons. Christiane M., cadre dans une société de télécommunications de la place, a eu la mésaventure de trouver sa maison presque vide il y a quelques semaines. «J'étais en route pour Yaoundé quand ma ménagère, Neba Mispa Akwanwi a fait venir un taxi pour dévaliser toute ma maison. C'est le gardien de l'immeuble qui m'a alertée, mais je me trouvais déjà à Edéa.

Elle a pris jusqu'à mes documents personnels. Et pourtant la fille a bel et bien eu son salaire», confie la victime. Le préjudice du vol est évalué environ 5 millions de F. Il y a quelques jours, la ménagère, en, service chez Christiane M. depuis un an et demi environ, a été interpellée à Bamenda et ramenée à Douala pour jugement. «C'est son ex-petit ami qu'elle avait l'habitude d'appeler à partir du téléphone fixe de chez moi, qui a vendu la mèche en me rappelant pour me dire qu'elle se trouverait à Bamenda.

Alors, je me suis rapprochée de la légion de gendarmerie de Buea où j'avais déposé ma première plainte et j'ai reçu des gendarmes pour aller l'arrêter. Bien avant, un avis de recherche et un mandat d'arrêt avaient été émis à son encontre», déclare Christiane M.

© Steve LIBAM | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau