DOUALA/ Deux faux policiers arrêtés

Tsobgny JB et Kamo B. devraient passer ce jeudi 20 novembre devant le tribunal militaire à Douala. Les deux individus, dont le premier est un policier (gardien de la paix principal) révoqué en juillet dernier, ont été arrêtés récemment par des éléments de la compagnie de gendarmerie de Douala II.

1245937949460

Il leur est reproché de s’être introduits chez un citoyen à Bepanda Maturité, de s’y être présentés comme des éléments antigang de la Police judiciaire, de l’avoir intimidé avant de l’embarquer au motif de recel. Les deux « policiers » ont même saisi des appareils appartenant à leur victime, corps présumé du délit qu’ils lui imputaient. Selon des informations obtenues de la gendarmerie, ils l’ont menotté et l’ont trimbalé çà et là dans la ville, laissant monter en lui la terreur. Puis, dans un accès de « générosité » subite, ils lui proposent de bien parler avant qu’il ne soit trop tard…

La victime leur donne alors 50 mille francs. Le duo prend les sous, mais estime que le montant insuffisant. L’ancien policier donne alors son numéro à la victime pour un versement ultérieur. Mais ses appareils, dont un écran de 52 pouces, restent confisqués. Finalement, la victime se voit mal dans un rôle de vache à lait, et porte plainte. Les enquêteurs feront le reste. Dans l’opération, un pistolet à gaz et une munition seront saisis.

D’après un capitaine de gendarmerie joint mercredi par CT, ce genre d’arnaque est récurrent dans la ville. « C’est un système de hold-up. Des gens utilisent le nom des forces de l’ordre, ou se font passer pour des agents des sociétés d’électricité ou d’eau. Ils opèrent généralement quand les gens sont au travail. Dès que la ménagère ouvre, on la pousse de côté avant d’opérer », explique l’officier.

Cameroon Tribune : Alliance NYOBIA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau