Douala: A 41 ans il viole une fille de 9 ans

Ernest Kengne, 41 ans, est soupçonné d’avoir abusé d’une fillette de neuf ans, le 29 septembre, au quartier Cité Berge à Douala.

femme-viole-1.jpg

Ernest Kengne, 41 ans, est gardé à vue à la brigade territoriale de gendarmerie de Nylon à Douala depuis le dimanche 29 septembre 2013. Il est soupçonné d’avoir violé la petite Christelle, neuf ans. D’après une source à la gendarmerie, le fait e eu lieu aux environs de 15 heures, ce dimanche-là, au quartier Cité Berge à Douala.

Que s’est-il passé ?

La maman de Christelle, agé de 9 ans, lui demande de livrer des ananas à l’un de ses clients. Christelle se fait accompagner de son amie. Sur le chemin du retour, elles sont approchées par Ernest Kengne, assis dans un bar. Un gendarme explique que Kengne leur a dit qu’il allait les déposer à la maison. Il a insisté pour les ramener sur sa moto. Il connaissait apparemment ces enfants.

« Elles ont donc accepté », explique le gendarme. Au lieu de conduire les fillettes chez elles comme promis, Ernest Kengne les amène plutôt chez lui, au quartier Cité Berge. Dans sa maison, Ernest demande à Christelle K. de le suivre dans la chambre et laisse sa camarde au salon. Ernest ordonne à la fillette de « soulever sa jupe et de retirer son caleçon ». Apeurée, la petite Christelle obéit. Le sieur Kengne commet son forfait. Il libère par la suite les enfants.

« De retour à la maison, la petite Christelle ne voulait pas tout raconter à sa maman. C’est sa camarade qui a tout dénoncé. Saisi, le chef de quartier a calmé la colère des riverains qui voulaient en découdre avec lui », précise une source à la gendarmerie de Nylon. Ernest Kengne est finalement conduit le 29 septembre à la brigade territoriale de gendarmerie de Nylon. D’après les examens cliniques consignés dans le carnet médical, la petite Christelle K. présente une déchirure hymenéale récente. Les résultats des tests du Vih Sida effectués ne sont pas encore connus.

SOURCE : Rumeurs d'Abidjan

AUTEUR : Jean-Renaud Essoh

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau