Crimes rituels de Mimboman - Nguegang Keumoe Willy Thierry: Coauteur d'un des nombreux crimes

Il a joué un rôle important dans cette affaire.

Jeune garçon de 24 ans, animateur dans un snack bar «Le cercle sportif» à Mimboman. Son histoire avec les meurtres rituels est très répandue aujourd'hui au quartier où il continue à régner une psychose de longue durée. Elle aurait débuté par un effet d'entraînement orchestré par 2 de ses amis que les habitants connaissent sous les surnoms de Puyol, Julios et le Coq. Ces derniers, à bord d'une moto, amènent leur ami dans une direction très connue, le lieu dit Maison blanche Mimboman, tout en transportant une jeune fille.

Après recherches, on sait aujourd'hui que Nguegang a sorti son couteau et a poignardé la fille et ses amis se sont chargés de lui couper les seins qu'ils ont cachés dans un plastique. Par la suite, le Coq qui semblait être le chef de gang, a remis à Nguegang, la somme de 25 000 FCFA. Comme dans les autres crimes, le schéma semble donc être le même: moto, couteau, magot. En attendant d'être jugé, il médite son sort au gnouf avec les autres bandits impliqués dans les crimes rituels de Mimboman.

© D.D | La Nouvelle

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau