CET ENFANT DOIT VIVRE AVEC DES MAINS DE 12 KILOS (VIDEO)

Les parents de Kaleem lance un appel à la solidarité afin de pouvoir soigner leur fils atteint d'une malformation qui lui rend la vie impossible et pourrait même lui être fatale.

Main

La vie n'est pas facile pour Kaleem, un petit garçon de 8 ans qui réside en Inde. L'enfant souffre d'une grave malformation, ses mains étant beaucoup plus grandes et surtout plus lourdes que la moyenne. Selon le DailyMail, elles étaient déjà deux fois plus grosses que les autres bébés lorsqu'il est né mais aujourd'hui, elles mesurent plus de 30 centimètres et pèsent pas moins de douze kilos. Un handicap très difficile à gérer pour Kaleem et sa famille. L'enfant ne peut ni manger, ni s'habiller seul. Il fait également l'objet de nombreuses moqueries et commentaires en tout genre.

"Je ne vais pas à l'école car les professeurs disent que les autres enfants sont effrayés par mes mains", confie-t-il. "Beaucoup d'entre eux me harcelaient à cause de ma malformation". Très inquiets pour l'avenir de leur fils mais beaucoup trop pauvres pour le faire soigner, les parents de Kaleem lance aujourd'hui un appel à l'aide. "Nous voulions l'emmener à l'hôpital, mais l'argent manque tellement", explique le père de l'enfant qui ne gagne que 19 euros par mois.

"Dans notre situation, obtenir un traitement pour Kaleem est difficile". Kaleem a bien été examiné par un médecin local mais celui-ci est complètement dépassé par la situation. "Je n'ai jamais vu de cas similaires", admet-il en affirmant être incapable de dire de quoi souffre l'enfant sans test génétique. Mais selon le médecin, il y a urgence car la pression exercée sur le système cardio-vasculaire de Kaleem est telle qu'il pourrait en mourir. Pour les parents de Kaleem, un espoir subsiste cependant depuis qu'ils ont appris qu'un spécialiste, qui avait vu une vidéo de Kaleem sur le net, pensait avoir déterminé la maladie.

"Il pourrait s'agir d'un harmatome (une malformation bénigne) ou d'un lymphangiome (une malformation tumorale localisée)", pense le pédiatre qui précise qu'il ne peut cependant pas en être sûr sans examens appropriés. Des examens qui ne pourront avoir lieu que si les parents de Kaleem parviennent à récolter suffisamment d'argent. "Nous n'avons pas encore réussi à en obtenir", regrettent-ils. "Mais nous avons le sentiment que nous finirons par avoir les moyens de donner une vie normale à notre fils".

 

SOURCE : 7sur7

Commentaires (1)

1. chany 10/05/2015

Seigneur xa c' kw xa

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau