Cameroun: Un homme surpris entrain de violer sa fille à Mbanga-Bakoko

-viole-une-femme.jpeg

Mbaimba F. perpétrait son acte dans un coin de brousse quand des passants lui sont tombés dessus, dimanche.

Mbaimba F., habitant du quartier Kotto, est actuellement détenu à la brigade de gendarmerie de Yassa, où il a été conduit dimanche dernier en début de soirée par un groupe de personnes. Ce conducteur de mototaxi, qui affiche moins de 30 ans sur sa carte nationale d’identité, est accusé d’avoir violé sa propre fille, une adolescente de 12 ans répondant au prénom de Victorine, élève au CM II dans une école primaire à Bonamoussadi.

Selon la gendarmerie, l’homme a été surpris en flagrant délit par des populations attirées par les cris de la fille, qu’il avait jetée par terre après l’avoir déshabillée. « C’est la brousse mais il y a quand même des gens qui passent par là », explique à CT le commandant de la brigade de Yassa. Les gens de ce dimanche vont donc proprement tabasser le sieur Mbaimba, avant de le traîner chez les pandores.

D’après les premières informations disponibles, tout commence un peu plus tôt au domicile du père incestueux. La mère de Victorine l’envoie chercher de l’eau, et son père décide de l’accompagner. Il sort donc de la maison quelques instants après elle, et l’embarque sur sa moto, non sans protestation de la part de la gamine. De Kotto à Mbanga-Bakoko, l’homme cherche un endroit où il pourra agir tranquillement. La fille dira aux gendarmes que c’était la deuxième fois que son père abusait d’elle ainsi (elle en aurait informé d’ailleurs sa mère…).

Pendant qu’il est détenu, le patron de notre moto-taximan l’appelle, pour demander la recette. Mbaimba dit alors que la gendarmerie a arrêté sa moto à Yassa, puis donne sa position. Le patron arrive, accompagné de l’oncle maternel de Victorine, venu secourir son beau-frère… Qu’il menacera plutôt de mort une fois informé par sa nièce de ce qui s’est passé!

Aux dernières nouvelles, l’enquête se poursuivait lundi à la brigade de Yassa. Entre autres détails, CT a appris que sur le suspect les gendarmes ont trouvé des produits aphrodisiaques.

© Alliance NYOBIA | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau