Cameroun : Trois condamnés à mort s’évadent de Kondengui

prison-1.jpg

Cameroun : Trois condamnés à mort s’évadent de Kondengui. Elanga, Pascal Ekodo, Biwolé, tous originaires d’Akonolinga, sont sortis de leur cellule par le toit.

Trois condamnés à mort se sont enfuis dimanche de leurs cellules d’où ils étaient détenus à la prison centrale de Kondengui à Yaoundé. Selon des informations recueillies auprès des sources pénitentiaires, le commandant du peloton des gardiens avait fait en début de soirée, un tour pour se rassurer que tout était en place, avant de quitter les lieux. On s’apercevra plus tard, que la sentinelle de service n’était pas à son poste au moment de l’évasion.

Ceux qui jusqu’à ce jour restent introuvables se sont échappés de leur lieu de rétention aux environs de 1h du matin. A croire le témoignage des gardiens de cette prison corroborés par ceux des riverains, il y aurait eu une coupure d’électricité à cette heure là. « Ils ont profité de la coupure d’électricité pour se tirer. C’est pendant la ronde de ce matin que nous nous en sommes rendu compte » soutient notre source qui explique que c’est par le mur arrière qui donne directement à la nouvelle route Kondengui que ces détenus se sont octroyés la liberté. D’après des indiscrétions, ce trio serait constitué de deux condamnés à mort et d’un condamné à 10 ans d’emprisonnement.

Hier, dimanche et jour de visite, il a plu des cordes. Des visiteurs se bousculent sous l’oeil vigilent d’un important dispositif sécuritaire. On remarque quelque policiers entrer dans un véhicule qui démarre aussitôt. Près de 30 gardes chiourmes montent la garde l’oeil mauvais et armes au poing pour certains. Il est strictement interdit à tout automobiliste de garer son véhicule devant cet établissement pénitencier. « De nombreuses autorités ont fait le tour ici ce matin. Le ministre d'Etat, ministre de la Justice, garde des Sceaux vient de s’en aller » ajoutera notre source qui indique que des mesures ont déjà été prises pour retrouver la trace de ces fugitifs.

On se souvient que le 08 mars dernier, Kohl Nassah Emmanuel Difon, alias Ndengue Achille Thierry, écroué à la prison centrale de Yaoundé depuis le 11 août 2011 pour vol à mains armées et complicité d’assassinat, détention et ports illégaux d'armes et munitions, recel, faux et usage de faux, usurpation de titre et évasion s’est échappé de cette même prison de Kondengui. Des rumeurs estiment qu'il se serait évadé après avoir réussi à soudoyer à coup de dizaines de millions de Fcfa, les principaux responsables de ce pénitencier

Au sortir de cette évasion Christophe Elobo Ateba, gardien des prisons en service à la prison centrale de Yaoundé et Geslin Désiré Olinga Olinga, intendant principal des prisons, précédemment Adjoint au chef de service administratif et financier à cette même prison ont été suspendus pour une durée de trois mois. Le ministre d'Etat, ministre de la Justice, garde des Sceaux les accuse de violation de consignes ayant entraîné l'évasion d'un détenu.

© Mutations : Mélanie Ambombo

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau