Cameroun : Sept coupeurs de route arrêtés à Bangkim

coupeur-de-route.jpg

2,5 millions de nos francs et des objets de valeurs, c’est le butin trouvé sur les bandits.

Dans la nuit du 30 au 31 mars dernier, un car de transport en commun, en provenance de Banyo et à destination de Bafoussam, est dépouillé aux environs de 1h30 du matin près de la localité de Tcim, arrondissement de Bangkim dans le département du Mayo-Banyo. Les occupants sont forcés, par des assaillants armés de fusils de fabrication artisanale, de donner argent, téléphones et ordinateurs portables, bijoux et objets de valeurs. Au cours de cette malheureuse nuit, 12 véhicules vont se plaindre auprès de l’agence «Salamoun voyages» qui dessert la zone.

Joint au téléphone par le chef d’agence, le chef d’escadron Leoué Fosso Denis, commandant de la compagnie (Cocom) de la gendarmerie de Banyo, organise aux côtés des éléments de la 53ème unité légère du Bir (Bataillon d’intervention rapide), une battue qui ne va pas tarder à donner des résultats. «Vers 6h du matin, les populations de Nyamboya ont signalé la présence de deux Mbororos suspects dans un car alors que ces derniers voulaient se rendre vers Sabongari», relate le Cocom de Banyo avant d’ajouter: «nous avons joint le chauffeur du car au téléphone, il a coopéré et respecté nos directives. C’est ainsi que nous avons mis la main sur les deux compères. Sur le premier, on a retrouvé près d’un million et demi et sur le second, 113 mille F Cfa».

L’exploitation de ces deux malfrats va petit à petit dévoiler le reste du gang. A 20km de Bangkim, c’est la localité de Bandam qui livre trois membres. Le chef du gang, un certain Aliou, est arrêté en compagnie de son grand frère, expert dans la transformation et la dissimulation des téléphones portables volés. Cuisinés par les pandores, les cinq parias vont parler. Dans la nuit de dimanche à lundi, le nommé Moussa est pris dans les mailles aux alentours de 1h du matin à l’agence «Mayo-Banyo voyages», avec sur lui près de 650 mille F Cfa. «Il se terrait dans la brousse et voulait s’enfuir dans la nuit», dit-on.

Le dernier de la bande sera appréhendé lundi vers 14h. C’est un jeune garçon, près de la vingtaine, dont le rôle était de dénicher les véhicules ayant à leurs bords des personnes fortunées. «Il servait d’indic et embarquait dans les véhicules pour jeter les passagers dans la gueule du loup», explique le chef d’escadron, Leoué Fosso. Réunis à la compagnie de gendarmerie de Banyo, le butin découvert sur ces coupeurs de route a été estimé à 2,5 millions F Cfa, deux laptops, 19 téléphones portables, 15 pièces de pagnes, 12 bonnets, deux valises, trois clés USB, des bijoux de valeurs. Ils ont été transportés sous bonne escorte vendredi dernier au tribunal militaire de Garoua où ils devraient être jugés.

© L'Actu : Eric Nguélé

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau