Cameroun - Scandale à l'hôpital central de Yaoundé: Un homme d'affaire surpris en plein ébat sexuel sur un cadavre

Monsieur Mballa Etoundi Bernard, prospéré homme d'affaire a été surpris jeudi dernier dans la morgue de l'hôpital central de Yaoundé en plein ébat sexuel sur un corps déposé et oublié par la famille depuis un certain temps à la morgue et que personne ne venait réclamer.

cadavre-morgue.jpg

L'hôpital central de Yaoundé vient une fois de plus de s'inscrire parmi les hôpitaux à scandale au Cameroun. Tout dernièrement c'était deux infirmiers de garde du bloc médecine qui s'amourachaient aux environs de 23 heures quand ils ont été surpris par un garde malade qui venait les chercher pour poser une perfusion.

Cette fois encore c'est un richissime et célèbre homme d'affaire de la ville de Yaoundé qui a été surpris dans la morgue en plein ébat sexuel avec un cadavre. Jeudi dernier aux environs de 19 heures 30min, un monsieur répondant au nom de Mballa Etoundi Bernard bien habillé s'amène au service des renseignements pour savoir où se trouve la Morgue de l'hôpital. Une fois que le vigile lui a indiqué où se trouve la morgue, il va s'y diriger et rencontrer le morguier principal de l'hôpital à qui il dira qu'il vient se rassurer et vérifier que le corps de sa sœur cadette, la défunte Ngo Bikoum Hortense, est effectivement gardé ici à la morgue.

Accompagné du morguier, ils feront le tour de tous les casiers afin de contrôler tous les corps. Ils vont ainsi s'arrêter devant un casier d'une jeune fille âgée d'une vingtaine d'année selon le morguier de service. C'est alors que Monsieur Mballa demandera au morguier de le laisser seul avec le corps, afin qu'il puisse se recueillir et lui dire adieu pour une dernière fois. Ce qui a surpris le morguier car n'ayant pas encore vu et même entendu un tel discours. C'est tout suppliant que le morguier va le laisser pour quelques instants avec le corps. Après une heure, Monsieur Mballa était toujours entrain de dire au revoir à la défunte, quand le morguier entra brusquement et surpris ce dernier entièrement nu comme un verre de terre. Le morguier voulant user de la force pour l'obliger à s'en allé, c'est avec quinze billets de 10. 000 frs CFA que Monsieur Mballa va tenter de calmer le morguier.

Il prendra la somme et s'en ira loin de l'hôpital afin de laisser le temps et le grand soin à Monsieur Mballa de continuer ses pratiques. Ce sont les gémissements saccadés de Monsieur Mballa qui vont attirer des infirmiers de passage et qui aussitôt vont alerter les passants et essayer de faire appel au morguier qui, lui, était porté disparu. C’est tout couvert de honte que Mballa sera amené hors de la salle pendant que le morguier arrivait en faisant semblant d'être surpris de tout ce remue-ménage. Il se raconte d'ailleurs dans l'hôpital que le morguier en question est un habitué de ce genre de trafique qui l'aurait sauvagement enrichi. Nous avons été aussi informés que ce morguier lui-même est un adepte des pratiques mafieuses qui lui procureraient des pouvoir hors du commun et surnaturels.

© Josué Raymond Nguémadje | Le Soir

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau