Cameroun - Ntui: Une femme échappe à un envoûtement

Ntamai, 31 ans et "débrouillard", a pris sur lui de déclarer sa flamme ardente à Rahinatou Fonyuy, une ménagère de 29 ans.

Ntamai, 31 ans et "débrouillard", a pris sur lui de déclarer sa flamme ardente à Rahinatou Fonyuy, une ménagère de 29 ans. La femme convoitée pourtant concéder le moindre intérêt à ce soupirant. La goutte d'eau survient un dimanche soir lorsque l'homme rassemble ce qui lui reste de courage pour se pointer au domicile de celle qui l'obsède. Ce sera pour y essuyer une nouvelle rebuffade. Il décide de ne pas laisser impunie une telle humiliation.

Il disparaît dans les ténèbres et revient avec un cordon de fétiches à bout de bras. Le gris-gris sur lequel a été agrafé un préservatif usagé est installé sur le seuil de la porte. Les occupants du logis déjà plongés dans le sommeil à cette heure tardive ne vont réaliser la découverte qu'au petit matin, sous le regard triomphant du féticheur qui a opté pour un sit-in toute la nuit devant la porte. Un énorme grabuge se déclenche et en un instant, le quartier tout entier est sur les lieux du scandale.

Le féticheur qui va passer à deux doigts d'un lynchage populaire est conduit à la brigade de gendarmerie de Ntui où son audition est engagée immédiatement. La jeune femme quant à elle a littéralement perdu le sommeil tout comme sa copine venue passer la nuit avec elle. La panique collective s'explique par la nature du fétiche, identifié comme étant le "Kumkevitse", très connu et très redouté dans la région du Nord-Ouest dont nos trois protagonistes sont tous originaires.

© CRTV/SOURCE: PAUL ALAIN ABENA, CRTV

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau