Cameroun - Ndogpassi III: Un immeuble de six étages s'écroule

Aucune perte en vie humaine n'est à déplorer dans ce sinistre survenu lundi soir. L’effondrement est spectaculaire. Un immeuble en chantier de six étages avec rez-de-chaussée complètement affaissé du côté de Ndogpassi, au lieu-dit «Entrée lycée».

effondrement-d-immeuble.jpeg

Des blocs de béton et de parpaings éparpillés de tous les côtés. Les tuyaux et autres câbles électriques sortis des murs sont visibles. De larges fissures observées sur les murs témoignent de la gravité du choc qu'a subi ce bâtiment de 14 appartements pourtant en finition. Selon les riverains, l'accident s'est produit lundi aux environs de 18h. Heureusement, aucun manœuvre ne se trouvait sur le chantier au moment du sinistre. Ce mardi matin, la majorité des riverains parlent de craquements à répétition entendus au loin. Le bruit n'a fait que s'intensifier et à un moment, il y a eu un bruit sourd comme celui d'un éboulement. Pourtant, il n'y avait ni vent ni pluie. Les voisins les plus proches disent avoir d'abord cru à un tremblement de terre. Certains ont vécu le spectacle de loin. «Nous avons vu l'immeuble s'affaisser», racontent-ils.

Un nuage de poussière a aussitôt envahi l'espace. Les populations accourues se sont retrouvées face à un décor cauchemardesque. C'est une surprise bien désagréable, d'autant que, de sources concordantes, l'immeuble ne donnait pas de signes extérieurs d'effondrement (lézardes ou autres). Les supputations vont bon train. Le maçon rencontré sur les lieux affirme, après un simple coup d'œil, que les matériaux utilisés étaient de bonne qualité.

Pour d'autres, non. Aux dires de certains riverains, les causes de l'éboulement seraient plutôt la proximité avec un marécage. «Le propriétaire a construit sur un marais et les travaux de fondation n'ont pas été effectués par un expert», croit savoir un autre voisin. Qui souligne en substance que la zone est impropre à la construction. Derrière le chantier s'étend un grand marécage. Le propriétaire serait en Europe pour l'achat de carreaux.

© Josy MAUGER | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau