Cameroun : Mineurs et trafiquants d’ossements

ossement-humain280.jpg

Trois mineurs, dont un élève inscrit en classe de 3e au collège évangélique Nkongsamba, sont actuellement aux mains de la police.

Ces derniers ont été appréhendés il y a peu à Douala, en possession d’un squelette humain fourré dans un sac, qu’ils allaient livrer à un potentiel acheteur, semble-t-il spécialisé dans le domaine, du côté de Nyala Pariso. Les premiers éléments de l’enquête en cours indiquent qu’après interrogatoire des présumés trafiquants, le corps en question serait celui d’un homme décédé et inhumé en 2011.

Toujours selon la même source, les jeunes gens, qui sont détenus aujourd’hui ont été contactés par un monsieur non identifié résidant à Douala. Celui-ci leur aurait proposé la somme de 20 millions de francs en cas de succès de leur opération – lui apporter des ossements humains.

Se voyant déjà en possession de la rondelette somme d’argent, ces enfants, nés pour l’un en 1996 et pour les deux autres en 1997, n’ont pas hésité à se lancer dans ce business. Mal leur en a pris. L’acheteur reste activement recherché

© Cameroon Tribune : Mireille ONANA MEBENGA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau