Cameroun/Meiganga - Scandale: Il tourne un film porno avec la femme de son frère

La scène qui s'est déroulée à Meiganga en avril dernier dans la région de l'Adamaoua continue de défrayer la chronique.

corridor-ngaoundere-meiganga.jpg

Alors que la vidéo bat le record des visionnages, les auteurs du film ont pris la clé des champs. «Film Meiganga». Voici la dernière trouvaille des admirateurs du cinéma et surtout des films x dans la région de l'Adamaoua. L’œuvre scandaleuse est à mettre à l'actif d'un opérateur économique très connue dans le Département du Mbéré. Al hadji Hamza puisqu'il s'agit de lui est définitivement entré dans l'histoire avec à la clé un « best seller » mis sur le marché contre sa volonté: En effet, depuis plusieurs années, le nommé Al hadji Hamza est soupçonné par son entourage d'entretenir des relations amoureuses avec l'une des femmes de son grand frère.

Chose que ce dernier a toujours nié jusqu'au jour où, une preuve parlante est apparue. Apres avoir reçus plusieurs plaintes relatives de ses amis suite aux comportements peu orthodoxes qu'affichait son petit frère à l'égard de son épouse, le grand frère décide de mettre un terme à son union avec sa dulcinée. C'est ainsi que Al hadji Hamza et la divorcée se lancent alors dans une envolée amoureuse. Ceux-ci voulant alors immortaliser leurs ébats amoureux optent pour une séance de film porno à deux. A cet effet, ils se rendent en catimini dans un hôtel munis d'une camera qu'il place en face d'eux avant de se « jeter dans la bataille ».

En quatre séances, les deux «acteurs» vont de positions en positions. Selon des sources concordante, quelques jours plus tard, l'un des membres de la famille de Al hadji Hamza demande à ce dernier de lui prêter sa camera pour filmer un mariage. Chose qu'il a fait après avoir retiré la carte mémoire de ladite camera dont il s'est servi pour immortaliser ses ébats sexuels avec sa concubine. Malheureusement pour ce dernier, les images prises étaient logées dans la mémoire de l'appareil et non dans la carte. Après avoir filmé la cérémonie du mariage pour lequel il avait prêté la camera, le proche de Al hadji Hamza envoya la camera pour besoin de montage vidéo.

Une fois entre les mains du monteur, ce dernier se rend compte qu'en plus du mariage, il y'avait autre chose. C'est alors qu'il joint les mariés pour leur demander s'il était nécessaire de monter et graver et puis multiplier tout le contenu de la camera. Ces derniers approuvent sans savoir le contenu réel de la camera. Et c'est au retour du CD que tout le monde découvre le scandale. En effet, ce Compact Disc comportait deux pistes: l'une pour la cérémonie du mariage et la seconde que le monteur décida délibérément d'intituler «après le mariage».

Ce long métrage d'environs deux heures de temps est venu étaler au grand jour, la vérité des faits quant aux rapports qu'entretenaient le sieur Hamza et la femme de son grand frère tant décrié par les populations. Sur la vidéo en question, l'on voit clairement, ces deux partenaires s'envoyer en l'air en tenue d'Adam. Une fois au courant de leurs «exploits», le couple en question à pris la clé des champs. Selon plusieurs sources, Al hadji Hamza aurait pris la direction de la République Centrafricaine tandis que sa dulcinée elle, est signalée du coté du Nigeria voisin.

Face à ce que plus d'un qualifient de «malédiction», certaines personnes ont voulu retirer le CD de la circulation. Mais cela n'a pas pu empêcher la vulgarisation du fameux film baptisé par les populations, «Film Meiganga » qui continu de faire le tour des domiciles tout en alimentant les causeries dans les espaces publiques à l'instar des marchés et autres Lycées et Collèges. Informé de la situation, certains gardiens de la tradition, ont condamné le visionnage de ce film qu'ils jugent contraire à la morale Islamique. Si l'on s'en tient à certaines sources, le Lamido de Meiganga aurait mis la tête des auteurs du best seller «film Meiganga» à prix.

L'on avance la somme de 10 Millions pour qui retrouveraient ces derniers. D'autres sources plus sévères font état de ce que ces derniers sont voulus «morts ou vifs» pour avoir déshonoré la région de l'Adamaoua toute entière qui se veut être un exemple à suivre selon un homme de Dieu interrogé au sortir d'un lieu de culte.

© TILMIDJA MALAM | L'Anecdote

Commentaires (40)

1. elvis kee 21/06/2013

Il n'ont même pas honte alors qu'ils se disent partout dans la ville de Meiganga que les chretiens amerdent et pourtant ils sont des vraie imbesilles, ou est dont la religions qu'ils proclament respecter, c'est toujours eux à chaque fois et en passant ce n'est pas la première fois, c'est leurs habitudes car il y'a des cas plus que ça entre eux les musulmans.

2. AICHA 21/06/2013

bravo pour ce site qui nous edifie

3. yan 21/06/2013

en passant, on peut telecharger ca ou?

4. Demarco 21/06/2013

poster la videos !!!

5. Barrel 22/06/2013

Pure racontage sans la video!!! absolutely fake!!!

6. Adamou ben 23/06/2013

L'enfer direct!

7. Adamou ben 23/06/2013

L'enfer direct!

8. billy black 23/06/2013

ou est la video,?

9. wanko 24/06/2013

@ Elvis dans tout les societes y a tjrs les gens pareil mais si ton probleme c islam ou les musulman ki te ronge un peu de bone maniere kant on ecrit merci

10. prince 25/06/2013

DANS LA VIE ON EST TOUJOURS RAT RAPPER PAR CE QUE L'ON FAIT EN BIEN COMME EN MAL

11. mouhamadou mamouda 04/10/2013

c est sale

12. nlomngan cyrile iga (site web) 30/10/2013

j aime baise

13. michaelfokoua (site web) 24/04/2014

c génial vous pouvez m aider mois aussi a devenir acteur de film peu importe le type de film

14. moukouri 21/11/2014

15. ekomba bertrand 26/01/2015

c honteu davr bsr sa bel sr

16. fongang 03/02/2015

Ou est votre dignité et conviction musulman

17. dimitras 18/02/2015

C bien to ou tar l jour va s lever. Kan t o tourtero boe chanc n alai srtt pa à kolofata. Jvs remercie.

18. nelson 06/03/2015

Visioner

19. kamdem (site web) 19/04/2015

je sui un passione du xxx ou pourai je m.associer

20. chany 10/05/2015

C' 1 vrè camerounaise

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau