Cameroun - Meiganga: Le Sous-préfet et trois hommes violent une femme

Célestin Messi aidé de trois autres hommes ont tour à tour violé Pauline Danielle lballa jusqu'au petit matin dans la résidence de l'administrateur civil.

corridor-ngaoundere-meiganga.jpg

La nouvelle a déjà fait le tour de la ville de Meiganga. Dans les chaumières comme dans les lieux publics, le sujet est sur toutes les lèvres. Selon des témoins et des sources policières, l'histoire de cette horrible nuit pour la jeune femme commence au «camp Mbami». Un lieu très animé, prisé par le Célestin Messi. Le Chef de terre qui a ses habitudes dans un bar nommé «chez Chantou», y pénètre en compagnie de son chauffeur. Les deux hommes prennent leurs quartiers à quelques encablures de la table occupée par Pauline lballa. La jeune femme n'est pas seule; elle est accompagnée par deux jeunes hommes.

L'administrateur qui est pourtant à la limite de l'ivresse n'est pas insensible aux charmes de la jeune femme. Sentant les ambitions du Sous-préfet, les jeunes hommes qui accompagnent la fille décident de se retirer. Une fois le champ libre, le Sous-préfet invite la fille à sa table. Il lui fera par la suite la cour avec insistance. Connaissant son statut d'homme public, la fille accepte néanmoins d'être la compagne du Chef de terre, mais elle lui propose plutôt des rencontres hors de la ville de Meiganga, en l'occurrence à Garoua-Boulaï. Vers une heure du matin, la fille décide de prendre congé du Chef de terre. Celui-ci se propose alors de la raccompagner.

Proposition qu'elle refuse habilement, puis se lève et prend la direction de la route pour y emprunter une moto. Célestin Messi qui est visiblement resté sur sa faim, décide alors de la rattraper. Bourreau A bord de son véhicule de fonction, il se montre de plus en plus insistant auprès de la jeune fille qui finit par se laisser convaincre par le Chef de terre qui tient absolument à la raccompagner pour sa sécurité. Le véhicule prendra ensuite la direction de la résidence de Célestin Messi au grand dam de Pauline Iballa qui, une fois sur les lieux, insiste encore pour rentrer chez elle. Le Sous-préfet tente de la rassurer. «Il lui a dit qu'il lui offrait un dernier verre, après il allait la faire raccompagner. C'est pour cela qu'elle a accepté de rentrer chez lui», rapporte un proche de la jeune femme.

Une fois au salon, Célestin le Messi se transforme en bourreau impitoyable. Il tente d'abord de convaincre la jeune femme de se donner à lui. Ce qu'elle refuse systématiquement. Il ne peut être inquiété par personne si ce n'est ses cousins endormis dans la résidence. Encore moins par sa femme, en service à la CNPS de Bertoua. Furieux, il essaie de la prendre de force. Devant la résistance héroïque de Pauline lballa, le Chef de terre appelle en renfort ses cousins. Les quatre hommes parviennent enfin à maitriser la femme en furie non sans l'avoir copieusement lynché. Le Chef de terre sera le premier à abuser d'elle. Après lui, les trois autres passeront chacun à son tour jusqu’au petit matin. A l'aube, la jeune femme complètement exsangue, sera jeté hors du portail comme une malpropre. Un peu plus tard dans la matinée de ce 11 avril, la jeune fille et quelques proches se rendront à l'Hôpital de District de Meiganga. Elle y sera internée. Pendant ce temps, des proches de la jeune femme décident d'aller rencontrer le Lamido de Meiganga pour lui faire part de la situation. Joint au téléphone, le chef traditionnel confirme la nouvelle. «J'ai effectivement reçu des gens ici au palais qui sont venus pour cette affaire. Mais je les ai envoyé chez le Préfet qui est le supérieur hiérarchique du mis en cause», confie le Lamido qui n'en dira pas plus.

Alamdou Pierre, le Maire de la Commune de Meiganga ne sera guère plus prolixe. «J'ai suivi cette information qui circule partout dans la ville. Mais je ne puis vous dire avec précision pour l'instant ce qui s'est réellement passé», soutient-il. Toute la journée, les deux lignes de téléphone de Célestin Messi sont restées closes. D'après nos sources, il se serait barricadé chez lui. D'abord déposée au Commissariat de sécurité publique de Meiganga, la plainte a été transmise à la Compagnie de gendarmerie de Meiganga. Trois suspects ont pour l'heure été interpellés.

Les deux cousins prétendus du Chef de terre qui ont pris part à la basse besogne ainsi que le chauffeur qui prétend avoir quitté les lieux après avoir déposé son patron et la femme. Quoique le Procureur de Meiganga se soit saisi de l'affaire, il faut préciser qu'en vertu du privilège de juridiction, le Sous-préfet sera selon toute vraisemblance jugé hors de son territoire de commandement.

source: mutations

Commentaires (1)

1. Elsa kamgang l'etoile 13/04/2013

Foutu sous préfet de ton état..d'ailleurs ils st tous pareils dc on ne lui fera k dalle... patience pour la victime et be careful les filles ns soes trop en danger ici dehors..

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau