CAMEROUN : IL ÉGORGE L’AMANT DE SA SŒUR À YAOUNDÉ

Les populations du quartier Ahala 2 « Barrière » ont vécu une scène macabre digne des films de Quentin Tarantino. La preuve, au petit matin du jour de la nativité, les adeptes du dieu « Bacchus » ont assisté en live à un assassinat, dans un grand bar du coin.Couteau en sang 610x225

Pour eux, la scène s’est passée si vite que l’assassin, Jean N, a eu le temps de prendre la poudre d’escampette. Après l’accomplissement de son crime. « On était tous surpris, surtout sue l’auteur du forfait est un type du quartier », affirme un témoin et de renchérir « Jean N. est arrivé dans le bar où il a trouvé sa sœur qui était accompagné d’un homme.

Dans un accès de colère, il va commencer à menacer le compagnon de sa sœur, en lui disant qu’il lui avait déjà interdit de fréquenter sa sœur. Sans crier gare, il va casser une bouteille et l’enfoncer dans la gorge de sa victime. Puis, fondra dans la nature. »

La victime va rendre l’âme quelques instants après. Alertés, les éléments de l’ordre vont organiser une chasse à l’homme toute la nuit. Finalement, ils vont mettre la main sur le fugitif qui se trouve actuellement en cellule en attendant son jugement. Déjà, les langues se délient, Jean N est une mauvaise graine. Il venait de sortir de Kondengui, au terme de sa condamnation pour viol. La sœur de Jean N ne serait pas du tout irréprochable.

On dit d’elle, qu’elle aurait eu des rapports sexuels dans un motel du quartier avec un macchabée. C’est à se demander si Jean N. ne serait pas sous l’influence maléfique de sa sœur, ou de la malédiction qui se serait abattu sur sa famille. Une histoire lugubre qui provoque encore les frissons du côté de barrière.

© L’Orphelin : Ebenezer Toukam

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau