Cameroun : Frayeur à bord d’un avion à l’aéroport de Douala

aeroport-douala200810300.jpg

A cause d’un problème technique, les passagers ont été débarqués d’urgence et le vol repoussé de plusieurs heures.

Les passagers de Sénégal Airlines en partance de Douala pour l’Afrique de l’Ouest se sont trouvés dans l’obligation de différer leur départ de plusieurs heures mardi 26 mars 2013. Le départ prévu vers 14h a finalement eu lieu après 20h.

« Nous étions déjà à bord de l’avion quand on est venu nous faire sortir en urgence », rapporte un passager de ce vol. S’exprimant sous le couvert de l’anonymat, ce voyageur indique qu’en descendant, les passagers ont constaté qu’un liquide s’épanchait.

« Ça nous a beaucoup fait paniquer parce que nous pensions que c’était de l’essence », ajoute cette source. Un cadre en service à l’aéroport international de Douala confirme cette information en expliquant cependant que le liquide qui s’écoulait de l’appareil n’était pas de l’essence, mais du liquide hydraulique. « C’est ce liquide qui, circulant des circuits spéciaux permette au pilote d’actionner les commandes de vol situées sur les ailes et sur la queue de l’avion », explique cette source. A la représentation camerounaise de cette compagnie sise à Bonanjo, le quartier administratif de la capitale économique, l’on confirme aussi le retard du vol.

Mais, l’on a une autre lecture de ses causes. Pour Sénégal Airlines, « le retard du vol relève d’un problème technique mineur » que le transporteur a absolument voulu résoudre avant le décollage de l’appareil dans l’objectif de « garantir la sécurité maximale à ses clients». Le Quotidien de l’Economie a cependant appris que quelques passagers, encore paniqués, ont refusé de réembarquer après la résolution du problème.

Résultat d’une collaboration entre l’Etat du Sénégal et le secteur privé local, la compagnie débute ses activités en janvier 2011 avec 2 avions de type Airbus A320. Le transporteur qui exploite aujourd’hui quatre appareils a eu recours à l'expertise de TASC Aviation Consulting basée à Dubaï pour sa structuration et sa mise en oeuvre. Basée à Dakar, la compagnie propose des vols réguliers vers Abidjan, Bamako, Banjul, Bissau, Conakry, Cotonou, Dakar, Douala, Libreville, Niamey, Nouakchott, Ouagadougou, Praia et Ziguinchor. Le hub de Dakar permet la correspondance entre chacune des villes desservies, ainsi que vers l’Europe et l’Asie

© Le Quotidien de l'économie : DOLORÈS BÉMA

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau