Cameroun - Ebolowa : Lynché par des geôliers

policier-brutalise021112300.jpg

Un évadé de prison a été molesté par ses gardiens, lundi 22 avril 2013.

La scène s’est déroulée lundi, 22 avril 2013, aux environs de 11h30. Un détenu de la prison centrale d’Ebolowa ayant réussi à tromper la vigilance des geôliers, s’est retrouvé hors de l’enceinte carcérale. Ayant pris la clef des champs, il s’est retrouvé dans une brousse côtoyant le site de la maison d’arrêt d’Ebolowa. Aussitôt alertés, les agents de l’administration pénitentiaire ont organisé une chasse à l’homme pour retrouver le fugitif. A ses trousses, plus de 20 gardiens de prison, tous armés jusqu’aux dents.

Après plus de 30 minutes de battue, le détenu a finalement été rattrapé dans sa course folle vers la liberté, coincé dans une brousse qu’il ne maîtrisait visiblement pas. Les gardiens de prison saisissent le fugitif et le ramène manu militari à la maison d’arrêt. Mais avant de le réintégrer dans l’enceinte carcérale, les fonctionnaires de l’administration pénitentiaire se défoulent d’abord sur le détenu.

Armés de ceinturons et de bâtons, les geôliers ont administré une fessée publique à l’infortuné. Ceci devant l’entrée du pénitencier, non loin de la résidence du gouverneur de la région du Sud, au point de le laisser à moitié mort. Une tentative du reporter de rencontrer le régisseur pour identifier formellement la victime va se solder par un échec. Le régisseur de la prison absent au moment des faits, les geôliers vont violemment prendre à partie les hommes de médias, qu’ils expulseront des lieux.

Rendu plus tard à la délégation régionale de l’Administration pénitentiaire du Sud, le délégué régional enverra dire aux journalistes par le biais de son secrétaire particulier, que « c’est vous qui m’informez de l’incident, je ne suis pas encore au courant, vous savez que l’administration est écrite, je n’ai encore rien reçu de tel, de la part du régisseur de la prison centrale d’Ebolowa».

© Le Jour : Jérôme Essian

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau