Cameroun - Dschang: Une adolescente et trois enfants meurent empoisonnés lors d'une séance d'exorcisme

A Dschang, elles ont été intoxiquées par un produit censé les délivrer des mauvais esprits.

Judicaël Ayimele, 18 ans, fraîchement admise à l’examen du Probatoire, Orteline Voukeng, 10 ans, Diamée Ayimele, 2 ans et la jeune Feudjeu, 16 mois sont mortes des suites d’intoxication alimentaire vendredi matin, dans le village Fokamezo, situé à environ 10 km de Dschang, dans l’arrondissement de Nkong-Ni. Selon des informations puisées auprès du commandant de la brigade de gendarmerie de Nkong-Ni, l’adjudant chef major Jean Marie Avolo, les faits se sont déroulés très tôt ce vendredi matin.

Une dame, Madeleine Mekontchou, 60 ans, entreprend de faire venir au village Denise Feukouo, tradi-patricienne, âgée de 45 ans, afin qu’elle concocte une mixture pour purifier les enfants du village, contre des éventuels démons qui rôdent aux alentours. Trois produits sont ainsi concoctés. L’un consiste à s’oindre le corps, l’autre sert à se laver et le troisième, doit être consommé. 23 enfants mangent les morceaux de poulet cuisinés avec de l’huile rouge. Immédiatement, ils pleurent en se plaignent de terribles maux de ventre. Quelques minutes, ils décèdent les uns après les autres sous le regard impuissant des deux dames.

19 enfants sont transportés à l’hôpital Ad Lucem de Dschang où ils subissent des lavages gastriques et s’en tirent indemnes. Le procureur de la République près les tribunaux de Dschang a été saisi et a ordonné une enquête approfondie. Des échantillons du produit meurtrier ont été testés sur deux poulets qui sont morts sur le champ. Le produit toxique va être envoyé au Centre Pasteur pour analyse. Les deux dames, elles, sont gardées à la brigade de gendarmerie de Nkong-Ni.

© Eric Vincent FOMO | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau