Cameroun - Drame à Yaoundé: Un jeune homme se suicide au quartier Mimboman

 Le nommé «Pasto», pour mettre fin à ses jours, s’est jeté dans un puits au quartier Mimboman dans la nuit du 30 au 31 décembre 2013.Big source puit

 C’est vers 3 heures du matin, que notre compatriote a mis un terme à son parcours sur la terre des vivants. Celui qu’on appelait affectueusement «Pasto», avant son acte, ne présentait aucun signe de détresse. Soulignons qu’il a passé sa tendre enfance dans la zone dite Mimboman Chapelle. Après ses études au Collège Atangana, l’homme s’est lancé dans la vie active en développant de petites affaires. Ce jeune homme très actif s’est même essayé dans l’élevage des porcins. En quelques années, il a pu amasser des grosses économies au point où il s’est tapé une magnifique demeure à Nkoabang.

Etant originaire de l’Ouest Cameroun, cette prouesse a été fortement appréciée par ses proches. Dans cette région de notre pays, pour démontrer sa maturité il faut s’aménager un logis. C’est avec la bénédiction parentale que «Pasto» a quitté le toit familial, pour s’installer dans sa maison. Plus tard, il a convolé en justes noces avec celle que son cœur a choisie. Pour ne pas rompre le cordon familial, le nouveau marié va de temps en temps rendre visite à ses parents. Cette attitude était très appréciée par sa mère. Son aventure conjugale lui a permis d’avoir deux enfants.

Puis un jour, «Pasto» a pris la résolution de déserter son appartement, pour retrouver la concession familiale. Une sorte de retour au bercail qui ne s’expliquait pas du tout. Mais comme une femme n’oublie jamais son enfant, personne n’a pu s’opposer à ce repli tactique. "Pasto", au fur et à mesure que les jours passaient, devenait de plus en plus bizarre. Il sortait peu et parcourait de longues distances à pied. En dépit des remarques de son entourage, son épouse n’exprimait aucune inquiétude. Dans la nuit du 30 décembre 2013, le pire est arrivé. Pendant que le voisinage et toute la famille naviguaient dans un sommeil profond.

«Pasto» est sorti, s’est débarrassé de ses vêtements et a plongé dans le puits. C’est vers 6 heures du matin qu’on a senti sa présence au fond du puits. Il n’était encore passé de ce monde au pays des morts. Des voisins ont organisé une opération de secours en lui envoyant une corde. Mais «Pasto» a carrément refusé de saisir cette occasion en or pour remonter. Selon des témoins, il a dit aux gens de le laisser mourir parce que sa vie n’avait plus de sens. Après sa mort, sa maman a ouvert la boîte de pandore. Son fils aurait signé un pacte avec un cercle magique. Pour renforcer la relation avec ce milieu, on lui aurait demandé de sacrifier une vie humaine. Cette condition n’a pas été remplie. A partir de ce moment-là, sa vie est devenue très tumultueuse. Des esprits immondes se sont déchaînés contre lui. C’est pour cette raison, qu’il a décidé de regagner le toit familial. Sous la pression du gourou, « Pasto » a trouvé que le suicide était la solution à son problème.

 © Lucien EMBOM | Cameroon-Info.Net

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau