Cameroun - Douala: Une adolescente kidnappée et violée

Les trois malfrats, auteurs de cet acte, sont gardés à la brigade de gendarmerie de Nylon. La victime a passé des tests de dépistage du VIH/Sida.

femme-viole-1.jpg

Mbock Nlend, Christian Achille Ngos, tous deux âgés de 26 ans, et Adeline Ngo Mbock, 22 ans, sont gardés à vue à la brigade territoriale de gendarmerie de Nylon à Douala, depuis le 17 septembre 2013. Ils sont accusés d'avoir enlevé la petite Brenda, 13 ans, élève du Cm2. D'après une source à la brigade, les faits remontent au 7 septembre 2013. Ce jour-là, un jeune homme se présente au domicile familial de la petite au quartier Madagascar aux environs de 19h. Il dit à Brenda que son père, l'adjudant L. N., l'appelle. Pensant rejoindre son papa, Brenda monte sur une moto avec l'inconnu.

En cours de route, celui-ci est rejoint par le nommé Mbock Nlend, son frère Christian Achille Ngos et sa petite amie, Adeline Ngo Mbock. Ils prennent la destination d'Edéa pour «jouer la vie». De retour à la maison, L. N. ne trouve pas sa fille. Inquiet, il commence les recherches dès le lendemain. L. N. décide de mobiliser des jeunes gens et des conducteurs de moto du quartier Madagascar. Il leur remet la somme de 75 000 FCFA pour les recherches. Peine perdue! Brenda n'est pas retrouvée. L. N. dépose alors une plainte contre inconnu pour «enlèvement et séquestration d'un enfant mineur de 13 ans», le 14 septembre à la brigade de Nylon. Cependant, le 17 septembre 2013, les jeunes du quartier Madagascar sont informés qu'une petite fille a été aperçue dans une maison au quartier Carrière.

Sans perdre de temps, ils se lancent sur cette piste. «Sur les lieux, le nommé Mbock, qui se trouvait à la maison à ce moment-là, leur dit que la fillette ne s'y trouve pas. Ils ne se sont pas découragés pour autant. Ils sont allés s'asseoir au carrefour et, quelques instants après, ils ont aperçu Mbock avec la petite», affirme une source à la brigade. Mbock Nlend est alors conduit à la brigade de Nylon. Ses deux complices, Christian Achille Ngos et Adeline Ngo Mbock, sont arrêtés quelques heures plus tard. «Le nommé Mbock Nlend a reconnu avoir eu des relations sexuelles non protégées avec la petite Brenda qui était encore vierge. Il a même avoué qu'à Edéa, la petite fille a bu deux bouteilles de Guinness», assure notre source. Les résultats du test du VIH-Sida effectués sur la jeune Brenda ne sont pas encore connus.

© Josiane Kouagheu (Stagiaire) | Le Jour

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau