Cameroun - Douala: Torturé par son père à 2 ans

Pavillon de pédiatrie de l'hôpital de district de Deido à Douala. Ce mercredi 31 juillet 2013, plusieurs personnes se tiennent debout à côté de la couchette de Nicholas Sarkozy, 2 ans.

Pavillon de pédiatrie de l'hôpital de district de Deido à Douala. Ce mercredi 31 juillet 2013, plusieurs personnes se tiennent debout à côté de la couchette de Nicholas Sarkozy, 2 ans. «Cet homme ne mérite pas la vie. Comment est-ce qu'il a pu faire autant de mal à son propre enfant?», s'interroge une garde-malade. Nicholas Sarkozy a été admis la nuit précédente alors qu'il venait d'être violement battu par son père, au quartier Bonamoussadi.

Au moment de son admission aux urgences, le petit Nicholas présentait des blessures dans la bouche, un saignement buccal abondant et des œdèmes aux paupières. «Il présentait des signes d'un grave traumatisme. Son état était critique. Il a été immédiatement mis sous soins intensifs », précise Odile Zambou, pédiatre à l'hôpital de district. D'après ses explications, les cris de l'enfant ont alerté les voisins du quartier.

Ils ont alors découvert le petit garçon couché à même le sol, dans une mare d'urines et sans vêtements sur le corps. Une quête a été ouverte. L'argent récolté a permis de payer les premiers soins au garçon. Le père fouettard est gardé à vue au commissariat de sécurité publique du 12ème arrondissement. Nicholas vivait uniquement avec son papa. Sa maman a déserté le domicile familial depuis trois mois environ.

© J. K. | Le Jour

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau