Cameroun: Deux fillettes de 12 et 8 ans, échappent à leurs ravisseurs

En larmes, épuisées, paniquées, voilà la description que l’officier de police Guy Zogo donne des petites filles quand elles l’ont interpellé au … (CCGMI) lundi dernier, aux environs de huit heures du matin.

petite-fille7934850.png

Les enfants s’étaient rendues à Ahala, au lieu dit Deuxième échangeur pour passer les vacances avec leur père. Elles se sont levées comme d’habitude pour se soulager dans les toilettes à l’extérieur de la maison, aux environs de six heures du matin et ont disparu. L’ainée des enfants s’est confiée à la police, «je suis entrée aux toilettes, avant ma petite sœur elle m’a attendu dehors, quand je suis sorti, elle n’était plus là je suis allé regarder derrière les toilettes, un monsieur m’a attrapé en me bandant la bouche et les yeux». Les yeux bandés, elles ont été transportées en car dans un champ de maïs.

Les malfaiteurs nous ont fait descendre du véhicule et nous ont demandé de ne pas bouger. La fillette de 12 ans a regardé à travers son dandeau, dès qu’elle a vu ses ravisseurs s’éloigner, elle s’est enfuie avec sa petite sœur. Les enfants ont longtemps marcher avant de se retrouver devant des policiers sur la route de Soa. , « Dès qu’on a vu les policiers, nous sommes allées leurs dire ».

Les parents des deux filles, prévenus, ils ont pris la route. Les éléments sont descendus sur les lieux, mais n’ont pas retrouvé les traces des ravisseurs. Une enquête est ouverte. Les enfants sont actuellement chez leurs parents.

© Paule Christelle BIDJA(Stagiaire) | Cameroon Tribune

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau