Cameroun - Crime : Il ouvre le feu sur son cousin

arme-1.jpg

L’effroyable scène s’est déroulée hier 2 juin au quartier Ndogbong après une altercation entre les deux frères.

Le quartier Ndogbong à Douala a été projeté au devant de la scène le weekend qui vient de s’écouler par une histoire de crime crapuleux. En effet, d’après nos informations, le nommé Arnaud Mindja dont l’âge se situe entre 29 et 30 ans a tiré à bout portant à l’aide d’un fusil de fabrication artisanale sur son cousin le nommé Yannick Boloum, 27 ans et étudiant à l’Ecole supérieur de gestion.

Si notre source ne précise pas les motivations réelles d’un tel acte, elle nous révèle qu’avant que le meurtre ne soit perpétré, Yannick et Arnaud étaient à couteaux tirés depuis la séparation du couple qui hébergeait les «frères ennemis».

Lors de la séparation Yannick a suivi la femme qui est allée en location, tandis qu’Arnaud préférait rester à la maison. Il se dit que, lorsque Yannick pliait ses bagages, il aurait omis des documents académiques. C’est alors qu’il décide d’aller les chercher ce dimanche pour préparer les examens académiques. Curieusement, il n’est plus la bienvenue dans ce domicile. Car arrivé là-bas, son cousin refuse de lui ouvrir le portail. Déterminé à récupérer ce qui l’y a conduit, il escalade la clôture et se trouve dans l’enceinte. Il lui est sommé carrément de ressortir. Seulement, cette sommation laissera Yannick indifférent.

N’accordant guère leurs violons, ces deux frères ont commencé une bagarre. Voyant que son cousin et cadet prenait le dessus sur lui dans ce pugilat, Arnaud s’est senti blessé dans son orgueil. C’est alors qu’il fonce dans l’une des pièces de la maison ; en ressort avec une arme calibre 12 de fabrication artisanale, puis tire sans état d’âme sur son cousin germain. Celui-ci décède sur le champ. Il a été conduit à la morgue pendant que son meurtrier se trouve entre les mains des forces de l’ordre.

© La Nouvelle Expression : Vivien Tonfack

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau