CAMEROUN : CES PRATIQUES IMMORALES QUI GÉNÈRENT L’ARGENT

Le pays de Paul Biya se trouve à la croisée des chemins. La pente abrupte risque de pousser le Cameroun vers le précipice, une Nation qui aura longtemps conservé son prestige, sa stabilité à de la peine à se relever quand les méchants frappent à sa porte.

Afficher l'image d'origine

Les exemples Africains dans ce registre sont légions et nous craignons même que le pire se passe chez nous. Loin de jeter l’anathème sur les efforts et sacrifices consentis par les pouvoirs publics et le gouvernement de la République pour remettre le pays sur les rails, il y a lieu de reconnaître que l’adversaire en face de nous est colosse et pourrait-nous renverser si rien n’est pris au sérieux.

Entre ceux qui croient encore au miracle du pays pour la réussite de notre croissance et ceux qui sont voués au suicide Républicain, le résultat porte que les compatriotes du Chef de l’Etat se sont tournés vers d’autres génies pour trouver les solutions adéquates à leurs problèmes. La loi de la jungle est désormais prioritaire, les droits sociaux et naturels s’arriment avec le contrat social écrit par Jean Jacques Rousseau. Au Cameroun, les lois sont faites de manière à permettre que les plus forts mangent les plus faibles et que les faibles se concentrent davantage pour renverser la situation. D’où les pratiques malsaines développées dans notre société qui aident les acteurs à joindre les deux bouts avant le jour fatal. Devant ces réalités de la vie, la morale et la crainte de l’éternel ont foutu le camp et gagner le large. Aucun Camerounais n’hésite à monter un dossier d’escroquerie pour se faire de l’argent même quand-il serait conscient des conséquences graves de son acte. Les tribunaux du pays sont submergés des affaires d’escroquerie et de l’imposture. Et malgré les sanctions pénales à leur infligées par les magistrats, la sale besogne sait nourrir ses hommes, rien n’ose les arrêter.  

Le charlatanisme

Cette branche de la famille des escrocs obstrue toute éducation chrétienne. La voie la plus facile pour atteindre la réussite au Cameroun passe par la confiance aux fétiches, marabouts et charlatans. Leur rôle est pus que néfaste dans la mesure où non seulement ils aliènent les victimes mais aussi les dépouillent au nom du mensonge et le culte de la personnalité. Les femmes sont les proies faciles parce qu’elles manquent de foi et de courage d’affronter les vicissitudes de la vie. La convoitise de la chair est leur domaine de prédilection et passent pas le charme pour persuader les hommes riches irresponsables.

© L'Epervier : Valery Zoulla

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau